VINS GRECS

 

"Le vin est chose merveilleusement appropriée à l'homme si, en santé comme en maladie, on l'administre avec à propos et juste mesure suivant la constitution individuelle". Hippocrate.

 

Un don de Dionysos.

Pour gagner les dons que Dionysos, le vin déifié, offrait à ses disciples, chacun devait boire selon ses besoins et son tempérament. On peut dire que la Grèce, adepte de Dionysos, a été largement comblée de ses dons. Mais Dionysos offrait aussi à ses disciples ce que nul dieu n'avait encore promis : le salut éternel.

 

Le vignoble hellénique.

Très apprécié dans toutes les provinces de l'Hellade, le vin fut de tout temps l'objet d'un commerce important malgré son prix élevé. La Grèce ne connut pas de vastes domaines exclusivement viticoles, la vigne se partageait partout le sol cultivable avec des cultures diverses, principalement l'olivier et le blé. C'est toutefois du XIIIe au XIe siècle av. J.-C. que le développement du vignoble fut le plus important. La culture se pratiquait sensiblement comme de nos jours, les ceps alignés soigneusement sur des lignes parallèles. La taille se pratiquait selon six formes différentes suivant le cépage, le sol et la force des vents.

De nos jours la vigne s'étend en Grèce sur environ 186.000 ha dont 97.000 ha (soit un peu plus de 52%) sont plantés en vignes à raisins de cuve. Les vignes à raisins de table occupent 20.000 ha et celles à raisins secs 63.000 ha. Les vignes jeunes s'étendent sur environ 6.000 ha.

Quant au nombre des cépages, Virgile a écrit qu'il serait plus facile de compter les grains de sable de la mer que d'en énumérer toutes les variétés. Il est à noter la richesse en cépages indigènes de qualité, cités dans des textes antiques et dont certains sont parvenus jusqu'à nos jours sous des dénominations à peine modifiées.

Les plaines, d'étendue limitée, sont peu nombreuses. Elles occupent à peine 20% des terres cultivables. Quant au climat, on peut dire qu'il serait nettement continental, si le pays n'était entouré par la mer qui l'adoucit favorablement. A ces facteurs, on doit ajouter la grande luminosité à laquelle la Grèce doit son prestige de pays au plus beau ciel bleu. En termes viti-vinicoles, cela donne :

- des sols à faible rendement favorisant la production de vins de qualité.

- des conditions pédo-climatiques particulièrement propices à la culture de la vigne.

- un grand nombre de petites régions caractérisées par des microclimats et des conditions écologiques spécifiques, facteurs primordiaux pour la production de toute une gamme de vins très variée ayant une originalité propre et une personnalité, commercialisés comme produits typiques de leur région de production sous la dénomination géographique de cette région (Samos, Nemée, Naoussa, Mantinée, Zitsa, etc.).

 

Les cépages.

Malgré le fait que les cépages « internationaux », comme le Cabernet Sauvignon ou le Chardonay, ne soient pas inconnus en Grèce, le gros de la production de vin provient de cépages indigènes, 300 au total. Nous en présentons les plus importants :

En dehors de la Grèce, le vin blanc grec est associé au Retsina, un vin résiné, au goût frais, idéal pour l’été, selon les amateurs, mais pas toujours apprécié des étrangers. Le retsina est fait à partir du Savatiano, un cépage prédominant dans la région d’Attique, qui -en dehors du Retsina- peut produire des vins élégants et balancés, avec un arome de citrus et de fleurs.

Très noble et très apprécié est l’Assyrtico, un ancien cépage de Santorin que l’on cultive maintenant dans toute la Grèce, mais qui donne le meilleur dans son île d’origine. Les vignes sont souvent plantées en forme de couronne basse, pour les protéger du vent. Les blancs de Santorin sont parmi les plus fins de Grèce.

L’Assyrtico est souvent mélangé avec l’Athiri et l’Aidani, deux autres cépages de Santorin. Plus sucré et aromatique, l’Aidani est surtout utilisé pour assouplir l’Assyrtico.

Très répandu en Grèce continentale est le Roditis, légèrement coloré. Dans le Péloponnèse il est utilisé pour la production des vins AOC de Patras. Le Roditis produit des vins blancs légers, avec une saveur de citron et un arrière-goût agréable.

Très populaire en Grèce est le Moschofilero cultivé surtout dans le Péloponnèse. Il donne des vins fins et aromatiques, parfois légèrement mousseux. Les vignobles autour les ruines de l'ancienne Mantinée, à 650 mètres d’altitude, donnent un excellent blanc sec, fruité, léger, bien équilibré, d'un bouquet fin à peine aromatique.

Aux cépages blancs, on peut ajouter des noms comme Malagouzia, Sideritis, Vilana, Debina, Batiki, ou Verdea, qui sont de plus en plus utilisés par la nouvelle génération de vinificateurs grecs.

Dans les rouges, il y a deux cépages qui dominent sur le marché: Le Xynomavro et l’Agiorgitico. Le Xynomavro (=Acide Noir) vient du nord, autour de la ville de Naoussa, en Macédoine, et produit des vins forts et tanniques, un peu acides. L’Agiorgitico vient du sud, de Nemea, dans le Péloponnèse, et donne des vins forts et secs, à la robe sombre que l'on appelle aussi "Sang d'Hercule" à cause de sa couleur. Si Agiorgitico est parfois comparé au Merlot, Xynomavro ne ressemble à rien d’autre, surtout parce qu’il est très influençable par le climat et la méthode de vinification. Ces deux cépages, seuls ou mélangés (mais presque jamais entre eux), sont utilisés comme base pour toute une série de vins de qualité.

Kotsifari et Mandilaria sont deux cépages du sud de la mer Egée qui, mélangés, produisent les vins connus d’Archanes et de Peza en Crète, au bouquet et à la sève fort agréables et à la belle couleur rubis.

De plus en plus populaire est le Limnio, un cépage antique.

Très spécial est le Mavrodafni (= laurier noir), surtout répandu à Patras qui produit un vin liquoreux, très parfumé qu’on boit comme dessert (par exemple à la fin des cérémonies de mariage).

Moins connus sont les Krasato, Liatiko, Limnio, Mavrotragano, Negoska, Stavroto, Sykiotis. En général les vins rouges grecs vieillissent bien.

 

Vins typiques et Vins de marque.

Les vins grecs se répartissent en vins de marque, mis en bouteilles sous diverses marques commerciales, et en vins typiques, produits représentatifs de leur région de production commercialisés sous une appellation d'origine contrôlée. Pour qu'un vin soit considéré comme représentatif de sa région de production, il doit avoir toujours la même personnalité, les mêmes caractères organoleptiques, la même originalité. C'est à dire qu'il doit :

- provenir d'un terroir viticole bien déterminé.

- être issu d'un sol privilégié et d'un ou de plusieurs cépages sélectionnés, cultivés selon des techniques appropriées, sanctionnées par la loi.

- être élaboré selon des méthodes traditionnelles à la région, traité, conservé et mûri sous des conditions qui s'avèrent propices à l'épanouissement de sa qualité.

N'imitant aucun cru, les vins grecs à appellation d'origine contrôlée offrent au consommateur la certitude de trouver sous étiquette de présentation, un produit d'origine et une qualité certaine. Ces vins sont vendus en bouteille portant à cheval sur le bouchon une bande numérotée de garantie d'authenticité, cette bande, étant remise par les services régionaux du Ministère de l'Agriculture. L'étiquetage de ces vins fait également l'objet d'une réglementation particulière très stricte.

 

Voici quelques produits de vignobles renommés trouvables sur le marché international :

- les muscats de Samos, de Patras, de Lemnos, de Céphalonie et de Rhodes, admirables apéritifs naturels et remarquables vins de dessert

- les vins pétillants de Zitsa

- le Mantinée, vin blanc élégant, délicatement bouqueté

- le vin blanc très fin et distingué Robola de Céphalonie

- les Naoussa, Amynteon, Goumenissa, Côtes de Meliton et Nemée, vins rouges de grande classe, charnus, d'une belle robe rouge foncée

- les vins blancs de Kantza d'Attique et d'Anchialos, d'une couleur ambrée

- les rubis de Rapsani, Rhodes, Paros, Archancs, Peza et Dafnès, charpentés et nerveux

- les Mavrodaphnes de Patras et de Céphalonie, vins de liqueur qui demandent à vieillir de longues années pour acquérir la plénitude de leurs caractères

- les vins blancs frais et bien équilibrés de Rhodes, de Patras de Peza et des Côtes de Meliton

- les vins-de-liqueur chaleureux et généreux de Sitia et de Dafnès

- les vins blancs de Santorin, fils de la lave volcanique ayant couvert l'île tout entière.

 

A côté de ces vins à appellation d'origine contrôlée, des vins de marque sont vendus sous des étiquettes appartenant aux commerçants qui veulent individualiser leurs vins. C'est là qu'intervient l'art d'assemblage des vins de différents cépages et parfois de différentes régions permetant aux commerçants de répondre aux goûts, souvent très divers, de leur clientèle nationale ou étrangère.

Ainsi des vins de marque se développent parallèlement aux vins à appellation d'origine, enrichissant la palette dionysiaque de couleurs et de saveurs très appréciées par une clientèle fidèle à certaines marques commerciales offrant une garantie suivie s'ajoutant à celle de l'appellation d'origine.

 

Retsinato ? Aretsinato ?

Faire goûter la retsina à des consommateurs non initiés entraîne généralement des réactions en sens très opposés: les uns la qualifient d'infect breuvage, tandis que d'autres apprécient sa saveur sauvage. Vous auriez tort de ne pas tenter l'expérience et même de vous en tenir au premier verre, car, d'abord surpris, vous y prendrez peut-être goût. Mais choisissez pour ce test un plat qui s'accommode bien à cette forte saveur, un mets relevé ou épicé, grillade, friture ou brochettes, par exemple. Toutefois, si vous demeurez réfractaire, vous pourrez, dans n'importe quel café ou restaurant, savourer un verre de vin sans résine: il vous suffira de le spécifier à la commande. (Pour plus de sûreté, dites-le en grec; un seul mot suffit: aretsinato. D'ailleurs, neuf fois sur dix, le garçon vous posera de lui-même la question).

 

Vins de Crète

 

Dans la partie nord de l'île, protégée des vents chauds d'Afrique par l'écran montagneux, s'étend le plus ancien vignoble méditerranéen. Le climat du vignoble crétois, tempéré par le voisinage de la mer et les vents frais soufflant du côté de l'Egée, est caractérisé par une sécheresse estivale durant cinq mois et augmentant d'ouest en est. L'île de Crète possède le plus traditionnel des vignobles européens planté de vieux cépages crétois dont l'origine se perd dans l'antiquité. Ce vignoble, encore franc de pied, produit des vins blancs et rouges, des raisins secs Soultanina et le fameux raisin de table Rasaki. La Crète est renommée depuis toujours pour ses vins rouges puissants et pleins, d'un goût parfois rancio, issus de vieux cépages crétois comme le Roméiko (Hania), le Kotsifali (Iraklion) et le Liatiko (Lassithi). Les cépages blancs à raisin de cuve (Vilana, Athiri, Ladikino...) n'occupent pas une place importante dans le vignoble crétois mais son vin a un goût fruité, un arôme floral et une belle finale. En Crète nous trouvons quatre différentes appellations d'origine : Sitia, Dafnès, Archanès et Peza.

 

Sitia et Dafnès, les descendants de Malvoisie.

A l'extrémité est de l'île se trouve le vignoble de Sitia (faible rendement) où est cultivé le cépage Liatiko (petites baies) servant à la production de vins rouges robustes et francs et d'un vin de liqueur généreux, au bouquet fruité agréable quand il est jeune et qui acquiert en vieillissant une saveur spéciale, le transformant en un apéritif apprécié. Dans le département d'Héraklion, les anciennes villes Knossos, Gortyne et Faistos faisaient déjà un florissant commerce des vins. On y retrouve le cépage Liatiko cultivé dans la région viticole de Dafnès. Le vin de liqueur ayant droit à cette appellation ressemble au vin de Sitia. Ces deux vins exquis nous font penser au fameux vin de Malvasia qui était, selon la tradition, produit dans les jarres géantes du palais de Minos selon une recette confiée par le sanctuaire de Delphes au roi de Crète symbolisant la sagesse.

 

Archanès et Peza, les rouges qui représentent la Crète sur le marché européen.

Les vins ayant droit à ces deux appellations d'origine proviennent du cépage rouge Kotsifali, cultivé exclusivement dans deux régions du département d'Iraklion et du cépage rouge Mandilari, familier des vignobles des îles de la mer Egée. Le premier de ces deux cépages donne aux vins d'Archanès et de Peza un bouquet et une sève fort agréables, tandis que la belle couleur rubis de ces vins est due au Mandilari. Peza est aussi synonyme d'un vin blanc frais et fruité issu du Vilana, vieux cépage blanc de l'île de Crète.

 

Vins des Cyclades

 

C'est dans les Cyclades que naquit la gloire vinicole de la Grèce antique. Il est à noter que les vents violents (meltem de la mer Egée) conditionnent toute une technique viticole commune à toutes ces îles : la vigne est cultivée sous forme basse et à Santorin, où la vitesse moyenne du vent est très élevée, on continue à donner aux ceps la forme d'un panier, constitué par les sarments et les feuilles, au milieu duquel se dressent les raisins aussi bien protégés que possible. Les deux îles qui commercialisent leur production sont Paros et Théra (Santorin), très diffèrentes du point de vue pédoclimatique et du point de vue vinicole.

 

Paros

Bien qu'on y cultive un excellent cépage blanc connu sous le nom de Monemvassia, Paros est renommée comme centre représentatif du cépage Mandilaria donnant d'excellentes mistelles rouges destinées à la vermoutherie du monde entier. De la vinification des vendanges de ces deux cépages mis en commun (moût des blancs + raisins rouges foulés) provient le rubis à appellation d'origine Paros.

 

Santorin

Le cru de Théra mérite d'être examiné en détail. Le sol de l'île de Théra est constitué de calcaire et de schiste que des éruptions successives ont recouvert de scories, de cendres, de laves et de pierres ponces. La vigne jaillit de ce sol avare mais dont la qualité est d'une richesse incomparable. A l'époque de la maturation, les raisins sont soumis à une grande chaleur diurne, tandis que la nuit, une dense humidité provenant de ce sol absorbant et retenant l'humidité recouvre les vignobles. Finalement ce sont les vents qui interviennent en empêchant l'accumulation de l'humidité sur les raisins.

Voilà toute une série de facteurs qui créent un microclimat unique favorisant une maturation complète, très poussée même sans décomposition des constituants acides des baies. On obtient ainsi un vin blanc d'une grande richesse en alcool acquis naturellement, pouvant atteindre jusqu'à 17% du volume, tout en ayant une acidité réelle analogue à celle des vins des vignobles septentrionaux. Ces excellents vins blancs secs bien typés, capiteux et distingués, caractérisés par leur incomparable saveur due au terroir, proviennent du cépage Assyrtico, le cépage blanc le plus extraordinaire du bassin méditerranéen. Ils sont connus sous le nom de Nycteri. Le vignoble de Santorin produit également un vin de paille, appelé «liastos» (du nom hélios signifiant soleil), issu du cépage Assyrtico cité ci-dessus et d'un cépage très légèrement musqué, appelé Aïdani.

 

Vins du Dodécanèse

 

De toutes les îles du Dodécanèse, c'est Rhodes qui reste fidèle à l'ancienne tradition de la culture de la vigne et de l'élaboration des vins rhodiens que les Chevaliers avaient répandus en Europe occidentale. Cos a une petite production de vins blancs commercialisés sur place.

 

Rhodes

Dans les temps les plus reculés, Rhodes produisait beaucoup de vins et les exportait en amphores marquées par leur nom suivi d'une grappe de raisin à titre de marque d'origine. De nos jours, l'île de Rhodes reste fidèle à la tradition et continue à produire et à exporter une gamme de vins très appréciés. Rhodes possède trois crus bien délimités par les textes législatifs. Sur les versants nord des monts de Rhodes se trouvent les vignobles où mûrissent le cépage blanc Athiri et le cépage rouge Amorgiano, rafraîchis par le vent du nord, le meltem de la mer Egée. Ce ne sont que les vins de cette région déterminée qui ont droit à l'appellation d'origine Rhodos. Il s'agit de vins blancs secs, d'une fraîcheur et d'une saveur fort agréable, et de vins rouges ronds et coulants, d'une belle couleur rouge. Mentionnons aussi le Muscat de Rhodes, vin naturellement doux issu d'un mélange de cépages muscats (Muscat blanc et Muscat de Trani) cultivés dans une toute petite région vinicole. Produit en petite quantité, le Muscat de Rhodes vient s'ajouter à cette gamme des vins doux qui font la gloire de la Grèce vinicole égéenne depuis l'antiquité jusqu'à nos jours.

 

Vins des îles de la mer Egée

 

Samos, Lemnos, Lesbos et Chios constituent le département vinicole des îles de la mer Egée. De ces îles, Samos, avec 2.300 ha de vigne à raisin de cuve, est la région vinicole par excellence de ce département. Elle est suivie par Lesbos avec 1.073 ha de vigne malgré une économie agricole tournée vers la culture de l'olivier. Vient ensuite Lemnos avec 730 ha. La Chios vinicole n'est plus, elle n'a pu survivre au désastre sur lequel se lamentait Victor Hugo.

 

Samos

Dans les pays les plus lointains, on connaît au moins un nom de la Grèce vinicole, Samos, où est né le Muscat. Ce vignoble de 2.300 ha fournit au monde entier un vin doux qui ne peut être comparé à aucun autre muscat de Grèce ou d'ailleurs. Le vignoble étagé sur des pentes allant du niveau de la mer à une altitude de 800 mètres, connaît un décalage dans la période de maturation des raisins pouvant atteindre plusieurs semaines. C'est ainsi que la récolte débutant pendant la deuxième quinzaine d'août dans la plaine, se prolonge jusqu'à la fin octobre dans les régions les plus montagneuses. Le cépage Muscat blanc représentant plus de 95 % des cépages constituant ce vignoble est le seul entrant dans la production de l'appellation d'origine Samos. La qualité du Muscat de Samos est due, non seulement aux conditions idéales du sol et du climat, mais aussi à la sélection minutieuse des raisins et aux procédés traditionnels de fabrication, reposant sur une longue expérience. Cette heureuse coïncidence unissant les facteurs naturels au long savoir humain permet au Muscat de Samos de figurer dans l'armorial des crus célèbres.

 

Lemnos

Depuis l'époque romaine, alors que les mythes et l'histoire s'entremêlaient, le Lemnos figurait sur la liste de crus nobles en compagnie du thasos et du chios (noms des îles). De nos jours on y cultive un cépage rouge nommé Limnio qui n'est autre que le fameux Limnia cité par Aristote. Il est parvenu jusqu'à notre époque pour donner naissance à un vin rouge généreux, d'un rouge vif, comme la couleur du métal chaud sous le marteau du dieu forgeron. Lemnos est également renommée pour l'appellation d'origine Muscat de Lemnos issue du cépage Muscat d'Alexandrie dont la production est consacrée à la préparation d'un vin sec légèrement musqué, frais et fruité et d'un vin de liqueur rond, coulant, doté de l'arôme caractéristique du cépage et d'une belle couleur de vieil or.

 

Vins de l'Epire

 

Bien que l'Epire ne soit pas un département vinicole par excellence, on ne peut pas omettre d'inscrire au tableau d'honneur Zitsa et Metsovo, deux crus très appréciés en Grèce.

 

Zitsa (vin pétillant)

Le cru de Zitsa comprend les vignobles de six communes situées à une altitude de 600 m. sur de petites collines au sol aride. Cette zone délimitée, plantée d'un excellent cépage blanc nommé Debina qu'on ne cultive nul part ailleurs, produit traditionnellement un vin pétillant, moelleux, vif, d'une fraîcheur remarquable.

 

Metsovo (le plus montagneux des vignobles grecs)

Dans la région montagneuse de Metsovo, située sur les pentes sud-est du massif de Pindos, la vigne a été depuis toujours une plante très estimée car la chaleur de son produit compensait heureusement le froid hivernal, particulièrement dur dans cette région couverte de neige durant une longue période de l'année. Détruits par le phylloxéra, les vignobles de Metsovo ont été reconstitués avec du Cabernet Sauvignon réputé pour sa grande plasticité biologique. C'est à base de ce cépage que le vin rouge corsé, capiteux et bouqueté représentant Metsovo sur le marché vinicole est élaboré.

 

Vins de la Grèce Centrale et de l'île d’Eubée

 

Le département viticole de la Grèce Centrale peut être divisé en trois régions (Attique, Béotie et île d’Eubée) qui forment une véritable unité vinicole caractérisée :

- par son encépagement : le Savatiano est l'unique cépage cultivé dans la plupart des vignobles de ces régions;

- par le fait qu'elle est le centre de grande production des vins blancs, destinée surtout au marché intérieur;

- par le mode de commercialisation très particulier, dû au voisinage d'Athènes, grand centre urbain constituant un client important non seulement pour les vins vendus en bouteilles, mais aussi pour les vins tirés des tonneaux. En effet, au moment des vendanges, la capitale est traversée par des camions chargés de barils pleins de moût transporté des vignobles d'Attique, de Béotie et d'Eubée, et destiné aux "tavernes" des vieux quartiers d'Athènes, du Pirée et de leurs environs, aimant élaborer leur propre "retsina" et vin "maison" vendu à la carafe.

Cette vaste zone viticole, très diversifiée, produit des vins blancs frais, des rosés lumineux et des rouges légers à boire en primeur. A cause de cette diversité, les travaux visant à délimiter les régions aux microclimats particuliers donnant naissance aux vins typiques, n'ont pas encore pris fin. Parmi ces régions, celle de l'Attique, chaude et sèche, au sol pierreux et aride, présente une gamme importante de vins blancs issus du cépage Savatiano, différents les uns des autres selon l'aire de production mais s'apparentant par leur acidité moyenne, leur couleur aux reflets d'or et une sève propre aux vins de ce terroir. Les vins produits dans certaines communes ou localités de la région d'Attique ont droit à des appellations d'origine de qualité supérieure comme Kantza. La région de l'Attique est également renommée pour le vin Retsina le plus estimé du pays.

 

Vins des îles Ioniennes

 

Kefalonia (Céphalonie), Kerkyra (Corfou), Lefkas (Leucade) et Zakynthos (Zante) constituent les îles les plus importantes du département viticole des îles Ioniennes. Kerkyra, Lefkas et Zakynthos produisent des vins dont le plus renommé est le Verdea (appellation traditionnelle). Vin de race, d'une très belle robe et d'un goût fin de rancio, il fait la fierté du vignoble de Zakynthos, planté d'une multitude de cépages surtout blancs.

Le vignoble de Lefkas est dominé par le cépage rouge Vertzami, cultivé en terrasses dont les murettes grimpent jusqu'à une altitude de 800 m. Son vin porte le surnom de Santa Mavra (mavra signifie noire).

Kefalonia prolonge le Péloponnèse et tout particulièrement le nome d'Achaïa auquel il ressemble tant au point de vue pédo-climatique qu'au point de vue encépagement et crus: le Muscat de Céphalonie et le Mavrodaphne de Céphalonie, vins de liqueur à appellation d'origine, analogues à ceux de Patras, sont élaborés à base des mêmes cépages, vinifiés selon les mêmes méthodes traditionnelles. Mais le vignoble de Céphalonie a son inimitable cru : l'appellation d'origine Robola de Céphalonie (vin puissant et plein).

 

Robola de Céphalonie

Le vin blanc très fin, fruité et léger ayant droit à cette appellation d'origine est récolté dans les vignobles montagneux, sur le sol aride de Céphalonie. Cette île est la seule où l'on cultive un des plus nobles des cépages blancs grecs, le Robola.

 

Vins de Macédoine et de Thrace

 

La Macédoine et la Thrace comptent parmi les régions renommées depuis les temps les plus reculés, pour la qualité de leurs vins rouges. Le «Thasos» était un des trois crus les plus prisés au IVe siècle av. J.-C. mais il y a dans l'histoire viticole de la Grèce septentrionale un évènement capital qui sépare la période de prospérité et son prolongement de la période moderne : c'est l'invasion du phylloxéra ayant presque entièrement détruit les vignes il y plus de soixante ans.

De nos jours le vignoble macédonien, les plus célèbres sont ceux de Naoussa, d'Amynteon et de Goumenissa, vignobles septentrionaux situés au nord-ouest du pays. Sur les côtes ensoleillées de la presqu'île de Chalcidique sont installés des vignobles précoces de raisins de table et des vignobles plantés de cépages nobles donnant naissance aux vins blancs et rouges à l'appellation d'origine Côtes de Méliton et aux «vins de pays» du Mont Athos.

 

Naoussa Goumenissa et Amynteon

Les conditions climatiques plus sévères de la Grèce septentrionale ont profondément influencé le paysage viticole de la Macédoine. Le vignoble de Naoussa est situé à une altitude de 350m sur les pentes sud-est du mont Velia, ensoleillées et abritées des vents froids. Il y mûrit le plus noble cépage rouge indigène nommé Xinomavro. Le vin qui en provient est riche en couleur et demande à vieillir pour devenir souple et bouqueté. Ses caractères lui confèrent une place de choix dans la cave des connaisseurs. Ce même cépage noble qui se marie harmonieusement avec le cépage Negosca dans les vignobles de Goumenissa domine dans les vignobles d'Amynteon, les plus septentrionaux des vignobles grecs, situés à une altitude de 650 m. Les conditions de culture, qui y sont très dures, et la maturation des raisins lente et parfois incomplète, rendent la production vinicole d'Amynteon semblable à celle des pays septentrionaux quant à sa composition chimique et ses caractères organoleptiques.

 

Côtes de Meliton

Sur les pentes nord de la montagne dominant Porto-Carras s'étend un vignoble d'environ 300 ha planté de cépages blancs indigènes (Athiri, Assyrtiko et Rhoditis) et de cépages rouges, tant grecs (Limnio) que français (Cabernet Sauvignon et Cabernet franc) donnant naissance à des vins blancs frais et fruités et à des vins rouges charnus et capiteux ayant droit à l'appellation d'origine Côtes de Meliton.

 

Vins du Péloponnèse

 

Le Péloponnèse occupe une place prépondérante dans l'économie viticole grecque tant par l'importance de son vignoble que par la qualité et la diversité de ses produits. La vigne est ici la première plante de l'économie agricole et les cépages à raisin de cuve partagent cette importance avec les cépages à raisins secs: Soultanina au nord et Corinthiaki dans la partie nord-ouest et sud-ouest. A l'exception de deux importants vignobles de montagne, ceux de Nemée et de Mantinée, les grands vignobles sont établis le long de la bande littorale nord, nord-ouest et sud-ouest, soit au bord du golfe de Corinthe et de la mer ionienne, soit sur des coteaux peu élevés à des altitudes inférieures à 450 mètres. Les types de vins que nous trouvons dans ce département sont : trois vins à appellations d'origine contrôlées, appartenant à différents types de vins de liqueur, trois vins à appellations d'origine de qualité supérieure, attribuées à des vins blancs et rouges, divers types de vins de marque et des vins industriels destinés à la distillerie ou à la vermoutherie. Il est à noter que la plupart du vignoble du Péloponnèse est franc de pied.

 

Neméa

Dans le département de Corinthie, la culture de la vigne commence au niveau de la mer pour atteindre une altitude de 800 mètres à l'intérieur. Le vignoble de Nemée s'étend de 250 à 800 mètres et ce n'est que dans cette région bien délimitée qu'un des plus nobles cépages rouges indigènes, nommé Agios Georgios (cépage de St. Georges), est cultivé. Le vin de Nemée est digne du surnom "sang d'Hercule" attribué par les vignerons de la région, fiers de ce vin sec, corsé et plein, d'une belle couleur rouge foncée, qui a une remarquable aptitude au vieillissement.

 

Mantinia

Au centre du Péloponnèse, à une altitude de 650 mètres, les vignobles du cépage noble Moschofilero entourent les ruines de l'ancienne Mantinée. Ces vignobles donnent naissance à un vin blanc sec, fruité, léger, bien équilibré, d'un bouquet fin à peine aromatique, constituant également un excellent vin de base pour mousseux.

 

Mavrodaphne de Patras

La zone viticole dont la production a droit à cette appellation d'origine est localisée sur les coteaux s'élèvant au sud-est de la ville. C'est le pays du Mavrodaphne, vieux cépage rouge donnant aux vins de liqueur qui en proviennent, un bouquet très original grâce auquel ils se distinguent nettement de tous les autres vins de liqueur. Ce vin de liqueur corsé, liquoreux, bouqueté et parfumé, qui demande à vieillir pour atteindre la plénitude de qualité, est élaboré selon un procédé local qui lui confère toute son originalité.

 

Muscat de Patras et Muscat Rion de Patras

Le cépage qui sert de base à la production des vins ayant droit à ces deux appellations d'origine est le Muscat blanc. Il leur confère l'arôme caractéristique du muscat et qui, mûri sur un sol particulièrement propice à sa culture, donne naissance à une série de vins de liqueur à chacun desquels le terroir et la méthode de production impriment une individualité que les connaisseurs découvrent aisément. Ces vins de liqueur, d'une belle couleur topaze, admirables apéritifs naturels et remarquables vins de dessert sont dignes de figurer dans l'armorial des crus célèbres.

 

Patras, vin des coteaux

Dans la région de Patras on récolte également des vins blancs provenant des vignobles de coteaux, vignobles de petite étendue où l'on cultive le Rhoditis, un cépage très légèrement rosé. Le vin léger, frais et bien équilibré, ayant droit à l'appellation d'origine Patras provient d'une région bien déterminée qui se trouve à une altitude de 200 à 450 m.

 

Vins de Thessalie

 

Avec ses 6.171 ha de cépages à raisin de cuve et 2.525 ha de raisins de table, la Thessalie comporte quatre zones viticoles dont celle de Tyrnavos, zone à vocation «raisins de table». On y cultive le Muscat d’Hambourg. La zone de Karditsa, tout en étant orientée vers les cépages à raisin de table, dispose de 260 ha de vignobles à raisin de cuve, plantés entre autres du Noir de Méssénikola et du Batiki (blanc), deux cépages indigènes prometteurs. Ce sont les cépages de base des vins qu'on boit dans la région, vendus soit en bouteilles, soit dans les tavernes comme vin «maison».

 

Nea Anchialos

Située dans le golfe Pagassitikos, la zone de Nea Anchialos est très bien placée pour commercialiser en bouteilles la production d'un vignoble de 600 ha planté de deux cépages blancs, le Savatiano et le Rhoditis, dont les vins sont très appréciés, surtout lorsqu'ils sont bus frais en été.

 

Rapsani

Situé sur les derniers contreforts est du mont Olympe, le vignoble de Rapsani est planté de trois cépages rouges : le Krassato, le Stavroto et le Xinomavro dont les qualités se complètent heureusement pour donner naissance à un vin rouge à appellation d'origine, coulant et nerveux, prennant avec l'âge une jolie couleur légèrement tuilée et un bouquet fin et fondu.