LES JEUX OLYMPIQUES CONTEMPORAINS

 

Il fallut attendre des siècles après les destructions d'Olympie (confère la page sur les Jeux dans l'antiquité) pour que des archéologues fouillent le sol d'Olympie et que leurs découvertes fassent germer à nouveau dans l'esprit de l’humanité la graine de l'Idéal Olympique.

 

La rénovation des Jeux

Une commission scientifique française organise dès 1829 des fouilles à Olympie mais il faut attendre 1875 pour que les Allemands, sous l'impulsion de l'archéologue Ernst Curtius et avec le consentement des autorités grecques, ont effectué un travail systématique de prospection. Les résultats de ces fouilles ont dopé l'imagination du baron Pierre de Coubertin (1863-1937), aristocrate français qui ranima l'idéal athlétique de l'antique Olympie. En 1884, de Coubertin adresse une lettre aux organisations sportives de tous les pays où il souligne la valeur éducative du sport pour l'homme moderne, s'il est pratiqué conformément aux idéaux de la Grèce antique. Il donne sa propre explication sur les conditions requises pour qu'une rénovation de l'Idéal Olympique devienne possible : Il est d'ordinaire assez difficile de savoir pourquoi et comment une idée naît -se dégage du flot des autres idées qui attendent leur réalisation- prend un corps et devient un fait. Mais tel n'est pas le cas pour les jeux Olympiques. L'idée de leur rétablissement n’était pas une fantaisie, c'était l’aboutissement logique d'un grand mouvement. Le XIXème siècle a vu partout renaître le goût des exercices physiques. En même temps, les grandes inventions, le chemin de fer et le télégraphe, ont rapproché les distances et les hommes se sont mis à vivre une existence nouvelle [...] peu à peu l'internationalisme s'est glissé sous le sport, avivant l'intérêt, agrandissant la sphère d'action. Le rétablissement des Jeux Olympiques devenait possible [...] le nom s'imposait. Il n'était pas possible même d'en trouver un autre. Leur rétablissement fut décidé à l'unanimité. Nous proposions de les inaugurer en 1900 mais on préféra devancer cette date. Celle de 1896 fut adoptée et Athènes désignée, sur la proposition de M. Dimitrios Vikélas, comme le lieu où les Jeux seraient célébrés tout d'abord.

 

1896 à Athènes...

A l'occasion d'une réunion du Congrès International Athlétique en 1892, le Baron Pierre de Coubertin propose de rétablir les Jeux Olympiques. Il ne faut attendre que 2 ans pour voir, le 16 juin 1894, les Jeux officiellement rétablis lors d'une réunion du Congrès à Paris. Le Comité International Olympique fut fondé et Dimitrios Vikelas élu président. Dimitrios Vikelas proposa que les premiers Jeux Olympiques modernes aient lieu à Athènes où l'idéal olympique était né. 310 athlètes y représentaient 13 nations dans 44 épreuves dont certaines étaient conservées des Jeux antiques. Parmi les nouvelles épreuves notons le marathon rajouté pour commémorer l'exploit du guerrier athénien Philippidès qui, en 490 av. J.-C., avait couru en armes les 40 km séparant Marathon d'Athènes pour annoncer aux Grecs leur victoire sur les Perses. A son arrivée, il put juste murmurer "Nenikikamen" (nous avons gagné) avant de s'écrouler, mort d'épuisement. Ce n'est que quelques années plus tard que le marathon passera à 42,195 km.

Depuis 1896, les Jeux furent célébrés tous les 4 ans sauf pendant les deux guerres mondiales.