ATHENES, LES BENEFICES DES JEUX OLYMPIQUES

 

Athènes est la plus vieille ville et la plus vieille capitale d'Europe.

La visite d?une ville aussi variée qu?Athènes n?est pas des plus simples. Elle n'a cessé d'être habitée depuis sa création et est devenue un mélange rare d'histoire et de culture qui remonte à 3000 ans. Ces dernières années elle fut un creuset de concepts nouveaux et originaux visant à maîtriser des dizaines d?années de croissance incontrôlée et à regagner une place centrale au sein de la région d?Europe du sud et de la Méditerranée.

 

Les J.O. ont représenté une belle occasion pour la mise en valeur esthétique d'une Athènes en pleine mutation. Nous voulons que le monde entier prenne conscience qu?Athènes possède un capital historique unique que l?on aime voir et revoir indéfiniment.

L'objectif des responsables d'Athènes est d'en faire une capitale moderne offrant toutes les possibilités d?une vie culturelle très développée à ses visiteurs autant qu'à ses résidents.

 

Hier, aujourd'hui et demain...

Depuis les deux dernières décennies, Athènes s'astreint à mettre en valeur l?héritage de son passé en le façonnant pour le futur. Dans cette optique, de très beaux bâtiments anciens et même des quartiers entiers comme Plaka (l'ancien centre-ville) ont été restaurés et embellis. L'ancienne usine à gaz est devenue un centre culturel remarquable. Les rues embouteillées du centre-ville sont maintenant interdites aux voitures. La salle de concert d'Athènes est l'une des plus belles du monde. Psyrri, qui était un quartier difficile, est devenu le quartier le plus branché de la ville avec restaurants, théâtres, galeries.

Simultanément, des progrès ont été réalisés dans les transports (trains de banlieue, tramways, bus électriques, deux nouvelles lignes de métro pour relier la proche banlieue au centre-ville et les autoroutes qui traversent ou contournent la ville) afin d?améliorer la circulation et permettre un accès rapide à la province en soulageant le trafic intense qui générait d?interminables embouteillages.

En ce début du 21ème siècle, Athènes achève le plus grand nombre de grands projets publics de toute son histoire. Si les J.O. en étaient l'objectif premier, ces projets profiteront aux résidents et aux visiteurs pendant des années et des années. L"Héritage Olympique" représente un enjeu bien plus important que les Olympiades elles-mêmes.

La ville c'est dotée de 21 centres sportifs nouveaux, rénovés ou modifiés, un Centre de Radiodiffusion international (IBC) et un Centre de Presse (MPC). Certains centres sportifs sont devenus des complexes polyvalents de grande envergure, tels le centre sportif olympique d'Athènes (OAKA) et le complexe olympique Hellenikon situé sur l'ancien aéroport international d'Athènes. Après les JO ils sont progressivement convertis en centres pour conférences, expositions, concerts et diverses activités de loisirs.

A l?exception de l'IBC toutes ces installations subsisteront, en faisant partie de l'héritage post-olympique destiné au sport et au public.

Le Stade Panathenian, situé au centre d'Athènes, est un lieu hautement symbolique enrichissant la ville. Sa rénovation a pris une signification particulière au niveau national mais aussi mondial, lorsqu'on sait qu'entièrement en marbre, il est vieux de 1800 ans et a accueilli les premiers Jeux Olympiques modernes en 1896.

Enfin, il est important de noter que des installations sportives entièrement rénovées sont disséminées dans la banlieue d'Athènes. Ainsi les communautés les moins favorisées et les plus mal équipées pourront les utiliser tant au niveau sportif que culturel.

La capitale grecque a regardé bien plus loin que le seul domaine du sport.

 

Amélioration du bord de mer et son accès.

C?est sans doute une des améliorations les plus importantes dont bénéficient les Grecs depuis 2004. Depuis l'Antiquité, Athènes doit son existence et son rôle prédominant à la proximité de la mer. Mais cela faisait quelques dizaines d'années que le littoral était devenu pratiquement inaccessible au public, la pollution et les constructions rendant celui-ci peu visible et attirant aux touristes comme aux résidents. Les J.O. furent l?occasion de redessiner une grande partie de la bande côtière et de l?ouvrir au public. Les projets s'étendaient de Faliron à l'Est vers Agios Kosmas et Glyfada avec de nouveaux stades et installations sportives, des ports de plaisance, des plages, des parcs et des centres de loisirs, desservis par un réseau de tramway reliant de nouveau, après 50 ans d'interruption, la côte au centre d'Athènes.

 

Un nouvel aéroport.

L'aéroport Eleftherios Venizelos a été ouvert en mars 2001. Il serait d'après les autorités grecques le plus innovant d'Europe en terme de haute technologie et il est premier pour le confort des passagers. C?est un aéroport très pratique relié au centre d'Athènes, à sa banlieue et au Pirée par un réseau d'autoroutes, une nouvelle voie ferrée et le métro.

 

Les autoroutes.

Le nouveau réseau d?autoroutes, connu sous le nom d'Attiki Odos améliore de façon spectaculaire la circulation dans la grande banlieue d'Athènes. Attiki Odos relie l'aéroport à la banlieue nord et se connecte à deux des plus importantes autoroutes du pays (au Nord vers Thessalonique et les frontières des pays voisins, au sud vers le Péloponnèse).

Ce réseau est également raccordé, comme une toile d'araignée, aux nouvelles autoroutes intérieures et extérieures de la ville. Il relie aussi la ville aux différentes installations olympiques.

 

Réunification des sites archéologiques ou "Parc archéologique d'Athènes".

Le "Parc archéologique" est le plus grand d'Europe. Les visiteurs peuvent y promener en toute liberté sur des routes et chemins sans voitures reliant le site archéologique le plus important du monde couvrant les époques anciennes (5ème siècle avant J.-C.), byzantine (jusqu'au 15ème siècle après J.-C.) et "moderne" (19ème siècle). Le parc qui commence au Stade Panathenien, comprend le temple Olympien de Zeus, l'Arche d'Hadrien (l'entrée de la cité romaine), la colline de l'Acropole et ses monuments, le quartier de la Plaka, le nouveau Musée de l'Acropole, l'Ancienne Agora ou Forum, le Thisseion (le temple le mieux conservé, qui date du 5ème siècle av. J.-C) et l'ancien cimetière de Keramikos. Cette jonction de tous ces sites apporte une belle zone verte piétonne.