DRAPEAU, HYMNE ET EMBLEME DE LA GRECE

 

LE DRAPEAU GREC

 

 

Le drapeau grec, officiellement adopté sous Othon Ier (1833), est influencé dans sa forme par le drapeau américain. La croix blanche sur fond bleu (croix de Saint Georges) symbolise l'importance de l'orthodoxie. Les 9 bandes, établies par Othon Ier en souvenir du drapeau bavarois (le premier roi de Grèce était d'origine bavaroise), reprennent les neuf syllabes de la devise révolutionnaire "éleftheria i thanatos" (la liberté ou la mort). Les couleurs sont celles de la Bavière, mais on dit en Grèce que le bleu est celui de la mer et que le blanc représente la terre.

Le drapeau grec est également utilisé par la communauté chypriote-grecque

 

Réglementation et histoire.

Les caractéristiques du drapeau national de la Grèce sont définies par la loi 851 adoptée par le Parlement le 21 décembre 1978. Loi 851 (J.O. A’233 du 21/22.12.1978)

Le drapeau national de la Grèce est constitué de neuf larges bandes horizontales et parallèles, cinq bleu ciel et quatre blanche en alternance de telle sorte que la première et la dernière bande soient bleu ciel. Dans le coin supérieur gauche, un carré bleu ciel est dessiné de la hauteur des cinq premières bandes horizontales à l’intérieur duquel se trouve une croix blanche. Le drapeau est hissé sur une perche blanche qui lors de certaines occasions est surmonté d’une croix blanche.

Bleu et blanc sont les couleurs nationales de la Grèce. Le bleu symbolise le ciel et les mers, le blanc symbolise la pureté de la lutte pour l'indépendance de la Grèce en 1821. La croix qui se trouve sur les drapeaux est celle de la religion chrétienne. Le dessin et les couleurs (ciel et blanc) ont été déterminés en janvier 1822 lors de la première Assemblée Nationale d’Epidaure. Le 15 mars 1822, le Conseil Exécutif qui gouvernait temporairement la Grèce, a déterminé avec le décret 540 trois types de drapeaux : un terrestre et deux maritimes (un pour la marine marchande et un pour la marine de guerre).

Le drapeau terrestre avait une forme carrée de couleur bleu ciel avec une croix blanche de la taille du drapeau. Les drapeaux maritimes avaient le même aspect qu’aujourd’hui. Seul le drapeau de la marine marchande était légèrement différent, la couleur de la croix était bleue et le carré blanc. En 1828, lorsqu’il a été établi que les bateaux commerciaux avaient pris part à des combats, le drapeau de la marine marchande a été assimilé à celui de la marine de guerre.

Le drapeau national a connu différentes variantes, principalement suite à des changements de régimes politiques sans pour autant changer radicalement. En 1833, sur les drapeaux de l’armée de terre et la marine de guerre a été ajouté l’écusson bavarois, maintenu jusqu’au renversement du roi Othon en octobre 1862. Avec l’avènement du roi Georges I en 1863, une couronne a fait son apparition jusqu’au changement de régime en 1924.

Depuis 1864, le drapeau des bataillons d’infanterie est confectionné dans un tissu de soie bordé de franges dorées. Au centre de la croix blanche figure une icône de Saint Georges, saint protecteur de l’infanterie.

Aujourd’hui, les drapeaux de l’armée sont pour la marine le drapeau national, tandis que l’armée de terre et l’armée de l’air sont différent : il s’agit d’un rectangle bleu avec une croix blanche le divisant en quatre parties égales. Sur le drapeau de l’armée de terre, une icône de Saint Georges figure au milieu de la croix, et, sur celui de l’armée de l’air, c’est une icône de son saint protecteur, l’archange Michel, qui est représentée.

La loi stipule en détail où et quand le drapeau national doit être arboré ainsi que la taille qui doit être utilisée pour chaque circonstance particulière. L'ordre officiel définit des dimensions précises pour les drapeaux grecs de diverses tailles.

 

L'HYMNE NATIONAL GREC

 

L'hymne national est depuis 1865 "L'hymne à la liberté", un poème de 158 strophes écrit par Dionysios Solomos en mai 1823 à Zakynthos pendant la période de la lutte des Grecs contre les Turcs pour la liberté de la Grèce (1821-1828). Les premières strophes ont été mises en musique par Nikolaos Mantzaros en 1828 à Kerkyra.

 

Hymne à la liberté

 

Je te reconnais au trachant de ton glaive redoutable;

Je te reconnais à ce regard rapide dont tu mesures la terre.

 

Sortie des ossements sacrés des Hellènes, et forte de ton antique énergie,

Je te salue, je te salue, ô liberté !

 

Ύμνος εις την Ελευθερίαν

 

Σε γνωρίζω από την κόψη

Του σπαθιού την τρομερή,

Σε γνωρίζω από την όψη

που με βία μετράει τη γη.

 

Απ΄ τα κόκαλα βγαλμένη

των Ελλήνων τα ιερά,

Και σαν πρώτα ανδρειωμένη,

χαίρε, ω χαίρε, Ελευθεριά !

 

L'EMBLEME DE LA GRECE

 

 

L'emblème de la République Hellénique est composé d'un écusson bleu ciel de forme carrée dont les angles inférieurs sont arrondis et le centre est en forme de pointe. A l'intérieur de l’écusson figure une croix blanche. Deux branches de lauriers se réunissant au sommet encerclent l'écusson. L'emblème est représenté sur les képis, les boutons ou les uniformes de l'armée et des différents corps de sécurité. Il figure également sur les documents officiels. Le Conseil exécutif provisoire de la Grèce a défini l'emblème grec dans la Constitution d'Epidaure du 1er janvier 1822. Ces caractéristiques étaient le bleu ciel, le blanc et le cercle. L'emblème grec a subi de nombreux changements dans son dessin et ses représentations depuis sa création, principalement suite aux changements de régimes politiques.

 

Le premier emblème grec représentait Athènes et la chouette. Suite à l'arrivée de Kapodistria au pouvoir s'est ajouté le phénix comme symbole de renaissance. Durant le règne du roi Othon, l'emblème royal composé de deux lions couronnés soutenant un écusson où figurait une couronne royale est devenu l'emblème de l'Etat. Cet emblème bavarois a été remplacé par l'emblème danois avec l'avènement du roi Georges I. Suite à la proclamation de la Démocratie en 1924, l'emblème a de nouveau changé et représentait une croix blanche à l'intérieur d'un cadre bleu ciel. L'emblème danois fut de nouveau en vigueur avec le retour de la monarchie jusqu'en 1967.