Alexandroupoli

 

Alexandroupolis comme toute cette partie de la Thrace, l'ancienne bourgade turque de Dédé-Agatch n'appartient à la Grèce que depuis la fin de la Première Guerre mondiale. Sous le nom d'Alexandroupolis, elle est devenue une capitale de nome aux larges rues rectilignes et aérées. Port de pêche d'intérêt régional n'offrant guère de curiosités touristiques, on peut tout de même y visiter un petit musée archéologique et prendre plaisir à se promener le long des quais débordant d'animation le soir venu. Durant la première quinzaine de septembre, Alexandroupolis sert de cadre à un festival du vin.

La place Mitropoleos est bordée d'un ensemble de bâtiments néo-classiques, typiques de la fin du XIXe s. L'un d'entre eux, l'école Léondarios, abrite le Musée de l'évêché où l'on peut voir des objets de cultes et des vêtements sacerdotaux, ainsi qu'une collection d'icônes post-byzantines. La cathédrale d’Agios Nikolaos (Saint-Nicolas) est située à côté du Musée de l'évêché et abrite une superbe icône de la Vierge Triphotissa (XIIIe s.), de type Hodigitria.

Dans la région on peut visiter la grotte de Makri (voir détails).