Sesklo

 

Le site néolithique s'est développé sur et autour de la colline de « Kastraki », à 15 km à l'ouest de Volos. Plus ancien site néolithique, il a été habité du milieu du 7ème au 4ème millénaire av. J.-C. Lors de la période néolithique moyenne, le site couvrait au moins une superficie de 100.000m², une superficie sans précédent. Les bases en pierre des maisons sont évidentes sur la colline de Kastraki. Il a été découvert à la fin du XIXe siècle et les résultats des fouilles témoignent que le site était un des principaux sites néolithiques en Grèce comme en Europe. Cette période est largement connue en tant que « civilisation de Sesklo » et caractérisée par l'augmentation de la poterie et l'amélioration des techniques de cuisson. La poterie découverte constitue une base chronologique des périodes néolithiques en Grèce. L'abondance d'outils en pierre et une plus grande utilisation de l'obsidienne de Melos sont caractéristiques. Sesklo a fourni l'image la plus complète d'un site néolithique découvert jusqu'à présent. Les structures sur la colline de « Kastraki » sont principalement de petite taille avec des rues étroites et des terrains découverts ( « places » ). Les maisons fouillées sont entourées par plusieurs murs de clôture concentriques, percés de quatre ouvertures en direction des quatre points cardinaux permettant l'accès, à travers les habitations, à l'espace central. Les fondations visibles sont des maisons du 6e millénaire du site se tenant à proximité de l'acropole. À la fin du 6e millénaire, le site a été détruit par un incendie (maison ceramea) et au 5e millénaire un palais a été construit au plus haut point de l'acropole. Le site fut abandonné au IIIe millénaire pour laisser place à une construction unique, un mégaron, occupé par une seule famille d'agriculteurs. Le site archéologique de Sesklo est organisé avec un billet commun avec le site archéologique de Dimini.