Nea Anghialos

 

Cette station balnéaire est construite sur le site de la Thèbes byzantine et de l'antique Pyrasos, sur les rives nord-ouest de golf Pagasitikos. On y trouve le site archéologique de "Phthiotic Thebes", les vestiges de 4 basiliques et un musée. En plus de la ville homérique de Pyrassos, des traces d’habitations des époques néolithique, helladique récent, géométrique et classique ont également été trouvées. A la fin de l'antiquité, pendant l'ère paléochrétienne (IVe siècle après J.-C.) et jusqu'au VIe siècle de notre ère, la ville balnéaire de "Phthiotide Thèbes" était le plus grand port de Thessalie. Au début de l'ère chrétienne, le nom d'Anchialos était Phthiotic Thebes. Elle a été ruinée au VII siècle et il n'y a aucune trace d'une nouvelle communauté sur le site. Il a seulement été réhabitée en 1906 sous le nom de Nea Anchialos. Les fouilles du site archéologique de Phthiotic Thebes, commencées en 1924, permirent de dévoiler un grand nombre d'importants monuments allant de l'ère romaine au VIIe siècle et la destruction de la ville. Les découvertes les plus impressionnants sont les sols en mosaïque avec leur large répertoire de motifs et de leur technique impeccable. Le vestibule de la nef de la basilique de l'évêque Pavlos a été reconstitué comme une colonne de la basilique d'Agios Demetrios. Les monuments les plus importants sont :

Les neuf grands bâtiments royaux avec de célèbres mosaïques.

La basilique A d'Agios Demetrios, basilique avec nef et deux bas-côtés. Nous pouvons distinguer différentes phases chronologiques du IVe au VIe siècle. Ce site archéologique inclut deux bains publics et une avenue antique avec des magasins. Près de la basilique fut également dégagée une maison à cour dallée. Plus loin se trouvent les restes d'une vaste cour à portiques aménagée sur le site d'un bâtiment plus ancien au IIIe ou IVe s. après J.-C.

La basilique épiscopale C d'Agios Pavlos était la cathédrale avec différentes phases chronologiques de IVe au VIe siècle. L'église primitive de la seconde moitié du IVe s., a été agrandie deux fois dans la seconde moitié du Ve s. et à l'époque de Justinien. Elle possède un atrium donnant sur toute une série d'annexes. On a également mis au jour le baptistère.

La basilique du cimetière.

La maison épiscopale.

Un bâtiment non religieux.

La basilique B de l'évêque Elpidios(Ve s.) où l'on remarque le synthronon, série de gradins où prenait place le clergé de part et d'autre du siège de l'évêque.

Au pied d'une colline (acropole de l'antique Pyrasos), un bâtiment paléochrétien a été repéré. Ses fondations renferment de nombreux éléments d'architecture plus anciens.

A la sortie de Néa Anchialos par la route de Lamia, a été découverte une quatrième basilique datant du milieu du VIIe siècle, la basilique D (accès interdit). Ses trois nefs étaient décorées de mosaïques assez simples, à décor géométrique et d'oiseaux.

Notons aussi les jolies plages, le festival du vin traditionnel et l’aéroport desservant la Grèce Centrale.