Dimini

 

Le site archéologique de Dimini, 5 km à l'ouest de Volos, à côté du village homonyme, est devenu connu en raison des vestiges du néolithique sur la colline. Avec les dernières fouilles, un important centre mycénien identifié selon des études récentes à l’ancienne Iolkos, la ville de Jason, a été découvert. De cette colonie mycénienne significative un complexe de palais a jusqu'à présent été mis au jour, avec des ailes d'atelier, des entrepôts et des lieux de culte, associés à deux grands tombeaux voûtés de la même période. Une importante route commence du site et se termine au port sur le golfe Pagasitikos. Une partie de la ville a également été découverte avec des maisons bien construites de chaque côté d'une seconde rue importante menant au palais dans lequel on entre par un propylon monumental.

Un tombeau mycénien (tholos) se trouve au NO de la colline avec le site néolithiquede Sesklo et devrait être attribué aux rois du site mycénien. Il est grand, bien construit, avec un triangle de soulagement et un larnax construit à l'intérieur de la chambre. La partie supérieure de la structure s'est effondrée. Elle est datée de la période tardive helladique IIIB2 (deuxième moitié du XIIIe siècle av. J.-C.).

Le tombeau mycénien (tholos) « Lamiospito » se trouve 300m à l'ouest de la colline avec le site néolithique et est préservé en assez bon état. Malgré qu'il ait été pillé, il a rapporté de riches trouvailles telles que des bijoux en or, des perles et des colliers en pâte de verre, des articles en ivoire et des armes en bronze. Il est daté de la période Helladique IIIA2 (deuxième moitié du XIVe siècle av. J.-C.).

La région est toujours habitée et Dimini démontre que l’histoire de ce lieu ne se termine jamais.