Demetrias

 

Demetrias (Dimitriada) est situé à 1,5km au sud de la ville moderne de Volos. L’occupation du site où la ville hellénistique a été établie remonte aux temps néolithiques. Elle prit son nom de son fondateur, Démétrius l'Assiégeant, qui unit des petites villes de la région au début du IIIe siècle av. J.-C. afin de créer une ville à un emplacement stratégique, avec un pouvoir économique et politique. Les fouilles ont mis au jour le palais et le marché macédonien, le théâtre antique et d'autres bâtiments publics importants, des résidences privées et le tissu urbain de la ville, mais aussi une grande partie de son cimetière. La zone occupé par cette ville antique était habitée de la fin du néolithique et à l’époque mycénienne à Magoula Peukakia. Le site se visite gratuitement mais sur rendez-vous.

Au nord-est de la péninsule de Demetrias, connu sous le nom de Magoula Pefkakia, un site préhistorique très important s'est épanoui. Suite à sa position dominante, le site préhistorique de Pefkakia a été développé et transformé en port et comptoir commercial de grande importance, aidant la région thessalienne à communiquer avec des régions comme la Thrace, l'Asie Mineure, les îles de la mer égéenne et la Grèce méridionale, particulièrement dans la phase postérieure de l'âge du bronze, principalement connu comme période mycénienne. S'ils ont passionné les scientifiques, les vestiges de Démétrias s'avéreront en revanche de fort peu d'intérêt pour les amateurs, même férus d'archéologie. Néanmoins, en découvrant la vue sur le golfe depuis la colline qui supporte le palais on comprend pourquoi les Antigonides souhaitèrent s'y faire construire une somptueuse résidence.

Dès que Demetrios Poliorketes est devenu roi de Macédoine en 294 av. J.-C., il a unifié les petits villages de la région en vue de créer économiquement et politiquement une ville puissante en un site stratégique. Demetrios et ses successeurs ont utilisé Demetrias comme base pour des attaques politiques et militaires contre la Thessalie et la Grèce méridionale. La grande prospérité de Demetrias comme centre commercial et politique a eu lieu de 217 à 168 av. J.-C. Malgré qu'elle soit restée la capitale de l'union de Magnetes, Demetrias a perdu son importance à l'époque romaine et a commencé à diminuer à partir du Ier siècle av. J.-C. avec l’abandon de la plupart de son territoire. La Demetrias du début de la période chrétienne possédait de luxueux bâtiments sociaux et deux églises aux sols en mosaïque et à la riche décoration architecturale, une du côté du port et connue sous le nom de basilique de Damokratia, et la seconde au sud de la ville en dehors du mur, connus sous le nom de basilique de Cemeterien. Celle près du rivage date des IVe et Ve s. Elle est ornée de mosaïques bien conservées mais recouvertes. A 200m à l'Ouest de la basilique se trouve un grand bâtiment à trois pièces et à abside, également décoré de somptueuses mosaïques à décor géométrique (sans doute du IVe s., elles aussi recouvertes). Demetrias a été habité jusqu'à la fin du VIe siècle - début du VIIe avant d'être abandonné. Les fouilles à Demetrias ont commencé à la fin du XIXe siècle.

La ville antique était protégée par un mur de fortification sauvegardé sur presque tout son périmètre (circ. 11km) excepté un grand pan du mur vers le nord (port). Les tours du côté oriental ont été réparées et agrandies probablement au début du Ier siècle av. J.-C., lors de la guerre mithridatique. Lors de ces travaux, de célèbres pierres tombales peintes des cimetières de la ville ont été utilisées comme matériau de construction pour remplir les espaces entre les vieilles tours et leur prolongation. Leurs recouvrements ont empêché l'effet de l'humidité et de la lumière et ont créé des conditions favorables pour le maintient des couleurs. Les thèmes des peintures ont été inspirés par la vie quotidienne càd l'adieu des morts, un repas funèbre, l'embellissement de la femme morte par son domestique, les conditions qui ont causé la mort comme sur la pierre tombale de Hedisti morte pendant son accouchement. Il y a aussi d'autres scènes plus rares représentant des guerriers, des chasseurs, etc. Il y a également des pierres tombales peintes avec une décoration plus simple telle que les rubans rouges attachés à un arc, des rosettes...

L'acropole est située NO, au point le plus élevé de la ville.

L'Heroon, bâtiment situé au-dessus du théâtre, est considéré comme ayant été un temple ou le mausolée de son fondateur.

Le théâtre a été construit lors de la première moitié du IIIe siècle av. J.-C. et a été réparé au moins quatre fois jusqu'à la deuxième moitié du IVe siècle et son abandon définitif. Il est creusé à une extrémité d'un tertre rocheux où s'élevait le palais royal de Démétrios, peut-être sur l'emplacement de l'ancienne demeure des tyrans de Phères.

L'aqueduc représente un énorme travail technique réalisé pour l'approvisionnement de la ville en eau. C’est probablement une création du début du IVe siècle après J.-C. L'aqueduc apportait l'eau à Demetrias depuis la montagne Pelion. De nos jours, il n'existe plus que les piliers ayant soutenu le canal d'irrigation.

L'Anaktoron (palais) a été construit dans la partie orientale de la ville. Sur la plus haute partie de la colline se trouve une cour à péristyle aux colonnes doriques avec des appartements sur trois côtés ainsi que des ateliers de cuivre et un grand système d'égouts du côté nord. Le bâtiment avait deux étages. Aux quatre coins se trouvaient quatre puissantes tours. Les murs du bâtiment étaient décorés des fresques de couleur grise, rouge, blanche et jaune, imitant le marbre. De la décoration architecturale des pièces du bâtiment, des chapiteaux doriques ont été retrouvés ainsi que des colonnes et demi-colonnes faites de pierre à chaux et grès calcaires, recouvertes de mortier blanc. Il y avait également des têtes de lion, des tuiles et d'autres découvertes intéressantes. L'Anaktoron a été abandonné vers le milieu du IIe siècle av. J.-C. C'est la fin de la domination macédonienne en Grèce après la mort du Roi Perseus à Pydna en 167 av. J.-C. par les Romains et leur domination complète de la Grèce dès 146 av. J.-C. Le site a été utilisé comme cimetière à l'époque romaine.

L'agora sacrée (forum) se situe au sud de l'Anaktoron et a été utilisée comme centre administratif de la ville. A cet endroit était également situé le temple d'Artemis Iolkia.