Larissa

 

Larissa, capitale de la Thessalie et chef-lieu du département, est une grande ville moderne, centre administratif, commercial, culturel et industriel de la région, traversée par le Pinios. Hippocrate y aurait vécu ses dernières années et y mourut.

La ville nous propose un musée archéologique situé dans une ancienne mosquée turque, un musée d'histoire ethnographique, deux théâtres antiques, des sources thermales, des églises, une acropole sur colline Agios Achillios, la basilique paléochrétienne de la forteresse, un palais épiscopal (XVIe), les ruines d'une basilique à 3 nefs avec des mosaïques et des fresques intéressantes (fin IVe - début Ve siècle), le parc Alcazar avec son théâtre de verdure de 2.500 places et sa buvette, le bois de loisirs et son petit théâtre et une pinacothèque. D’anciens monuments ont été détruits par les Turcs afin d'utiliser les matériaux pour agrandir les remparts. Le principal attrait de la ville moderne est le bois des Nymphes, après le pont du Pinios.

L'avenue Vénizélos laisse à droite l'ancienne acropole (tour de l'Horloge, vestiges d'une citadelle byzantine) et à gauche le centre vivant de la ville moderne (avenue Y. Sophias). Dans cette zone se trouvait le théâtre hellénistique, longtemps enfoui sous des constructions modernes et partiellement dégagé, pouvant abriter plus de 10 000 spectateurs. Le bâtiment de la scène, composé de deux salles principales, est bien visible. Un second théâtre a été dégagé dans un terrain situé 200m plus loin. Un musée ethnographique devrait bientôt ouvrir. Il présentera des tissus, des gravures, des céramiques qui retraceront la vie en Thessalie avant l'ère industrielle (entrée libre).