Elassona

 

Ancienne capitale de la Perrhébie citée par Homère sous le nom de blanche Oloossôn, sans doute à cause des rochers calcaires jonchant la plaine. La ville est divisée en deux quartiers par une rivière, l'Elassonotikos, qu'enjambe un joli pont byzantin. Le monastère de la Panagia Olympiotissa est relié à la ville par un pont à une seule arche sur un profond ravin. Le monastère de la Panagia tis Olympiotissas (vierge de l'Olympe) (XIVe) a été édifié sur la colline de l'acropole antique et est considéré comme un des plus grands monastères de Thessalie. L'église voûtée est en croix et les fresques sont contemporains à l'église (XIVe siècle). Une partie du bâtiment a été restauré et des fresques conservées. De nos jours il est toujours utilisé comme monastère.