Youra (Gioura)

 

Gioura est un îlot montagneux au Nord-Est d'Alonissos et possédant à l'Ouest de l'île la grotte du Cyclope. Cette île sert d'abri pour une sorte de chamois ressemblant aux célèbres chèvres "kri-kri" de Crète. Les fouilles archéologiques avaient pour objectif de clarifier l'occupation préhistorique dans les Sporades du nord, fournir des informations sur le mode de vie à cette époque et détecter des phénomènes tels que des changements de niveau de la mer, les conditions climatiques et l'écosystème (flore et faune). La recherche était purement scientifique et n'a comporté aucun travail de sauvegarde. La grotte a été étudiée à travers six fossés avec des dépôts allant jusqu'à la période romaine tardive. Voici une courte description des dépôts par période :

Les découvertes romaines étaient répandues sur la surface et les couches supérieures, dont des lampes à huile décorées indiquant que la grotte a servi de sanctuaire vers le IIème-IIIème siècle après J.-C. La grotte était située sur l'itinéraire commercial naval des bateaux marchands athéniens aux marchés viti-vinicoles de Macédoine et de Thrace. Quelques céramiques hellénistiques et classiques ont été découvertes dans l'intérieur profond de la grotte, suggérant que son utilisation ait alors été occasionnelle. Des objets dispersés de l'âge du bronze ont été trouvé dans les dépôts néolithiques supérieurs. Toutes les couches ci-dessus recouvraient un épais dépôt néolithique correspondant à deux phases. D'exceptionnels articles peints étaient contenus dans cette couche, dont la large étendue sur tout le continent et en Egée est par conséquent vérifiée.

Le but principal des fouilles était la découverte des couches épaisses de pré-poterie. Les datations au C14 indiquent les 9ème-7ème millénaires av. J.-C. C'est la première fois que l'existence d'une culture égéenne mésolithique est découverte. La Youra mésolithique a taillé le silex et l'obsidienne locaux utilisés par une industrie de pierre, suggérant que le réseau commercial/d'échange pour l'exploitation d'obsidienne y a été établi. L'obsidienne de Youra trouve des affiliations seulement dans des grottes du sud d'Antalya (Turquie). L'évidence de la diversité entre Youra et le continent grec est également soutenue par les restes d'un crâne d'un homo trouvé dans la plus basse couche de la grotte de Cyclope et appelé « homo égéen mésolithique ». Les crânes humains mésolithiques de la grotte de Theopetra montrent de fortes différences anatomiques suggérant probablement la coexistence « d'un type homo du continent ».

La grotte a rapporté une riche collection d'outils travaillés en os tels que des crochets de diverses tailles et formes. Une concentration d'arrêtes de poissons, de coquillages, d'escargots de terre, d'os de mammifères et de restes d'oiseau indiquent que Youra a été occupé saisonnièrement par des chasseur-ramasseurs spécialisés dans la pêche et la chasse d'oiseau. Il est possible que les gens de cette époque suivaient les mouvements des oiseaux et des poissons, alors qu'en même temps ils enrichissaient leur régime avec des escargots et des fruits de mer. La corrélation entre leur occupation provisoire de la grotte et les itinéraires des oiseaux et des poissons migrateurs implique également une activité bien développée de vie de marin et une bonne connaissance des vents et des conditions climatiques pour fixer leurs voyages.

Les fouilles récentes d'un site mésolithique et d'un cimetière fondamental sur un bas promontoire appelé Maroulas sur l'île de Kythnos, (8ème mil. av. J.-C.), ouvre une nouvelle ère à l'archéologie grecque, avec la découverte de la culture mésolithique. La stratification mésolithique de la grotte de Cyclope a été identifiée au carbone 14 sur des os d'animal, des arrêtes de poissons, des mollusques, des crustacés et des escargots. La corrélation peut être très utile pour des emplacements où aucun charbon de bois n'est trouvé.

Les fouilles se sont produites en parallèle avec des recherches à Youra et dans les îles adjacentes. D'autres grottes situées sur l'île de Youra ont rapporté la même culture mésolithique que la grotte de Cyclope, alors que d'abondantes découvertes paléolithiques et néolithiques étaient également rassemblés. Une recherche sous-marine systématique sur tout le long du bord de mer de Youra a eu comme conséquence la découverte de plusieurs grottes sous-marines à une profondeur de 20 à 30m sous le niveau de la mer, probablement sèches et occupées au mésolithique. Cependant aucune évidence d'occupation humaine n'a été trouvée, seulement à cause des difficultés posées par la recherche sous-marine.