ALONISSOS (Thessalie)

Superficie : 64 km²

Littoral : 64 km

Habitants : 1.500

Géographie : point culminant inférieur à 500m

Chef-lieu : Horio

Villes : Alonisso, Gioura, Horio, Ikos, Kokkino Kastro, Kokkinonissi, Kyra Panagia, Liadromia, Megali Ammos, Pappous, Patitiri, Pelagonissi, Péristéra Xéro, Péristéri, Pipéri, Psathoura, Skantzoura, Vassiliko, Votsi, Vrachos, Youra

 

Rubriques : Histoire

Celle île est caractérisée par sa forêt de pins et ses superbes fonds marins. Ses beaux rivages côtiers sont parsemés de roches creusées. Alonissos échapperait encore au tourisme de masse.

Les îlots voisins servent de refuge pour de nombreuses espèces aquatiques dont des dauphins et aux derniers petits phoques de la Méditerrannée (phoque moine). Au Sud-Ouest, une légende veut que les récifs soient les murs d'une cité antique engloutie.

 

Gerakas par Alonnisos (c)

 

Histoire : L'île est habitée depuis le néolithique. On y a relevé les plus anciens indices témoignant de l'habitations des Sporades. Son occupation au IVème siècle av. J.-C. était source de litige entre Athéniens et Macédoniens. Au second siècle après J.-C. elle passera sous domination romaine puis byzantine jusqu'en 1207 et l'arrivée des Vénitiens. Les Turcs prendront possession de l'île en 1538 et elle sera rattachée à la Grèce en 1830.

 

Naufrage du Ve siècle av. J.-C. : Le plus grand naufrage classique connu dans le monde a été découvert près de l'île. Une fouille complète a débuté en 1992 pour un certain nombre d'années. Le navire semble être un cargo athénien de vin ayant coulé vers la fin du Ve siècle av. J.-C. (425-415 av. J.-C.) à une profondeur de 30m. Il était chargé d'amphores de vin de la ville de Mende sur la côte macédonienne, des îles de Skopelos (Peparethos antique) et Alonnisos (Ikos antique). Dans l'antiquité, tous ces lieux étaient célèbres pour la qualité de leurs vins exportés à travers toute la méditerranée et vers la Mer Noire. On y a retrouvé également des articles de table athéniens (cuvettes, pichets de vin, pots...) et des objets métalliques.

Les recherches ont produit le schéma d'un navire beaucoup plus grand que n'importe quel autre naufrage classique trouvé. Il se pourrait qu'une partie de la coque en bois soit bien préservée dans le sable. Le navire avait une longueur estimée à 30 mètres pour 10m de large. Il comportait entre 3000 et 4000 amphores de vin. L'épave est significative car elle fournit la première preuve archéologique que les navires avec une cargaison supérieure à 120 tonnes étaient utilisés en méditerranée dès le Ve siècle av. J.-C.

 

Cliquez droit sur la carte et vous pourrez faire un zoom.

Cliquez sur la bulle pour avoir les infos sur la ville.