SYMI (Dodekanèse)

Superficie : 58 km²

Littoral : 85 km

Villes : Agia Marina, Agios Emilianos, Agios Georgios Dissalonas, Ano Symi, Emborios, Gialos, Horio, Megalou, Moni Kokkimidi, Moni Roukounioi, Nemos, Panormitis, Pedi, Pomélon, Pontikokastro, Seskli

 

Rubriques : Histoire

(c) www.grecomania.net

 

Symi est une des plus pittoresques îles du Dodécanèse caractérisée par sa belle architecture, ses batiments néo-classiques et ses élégantes églises. Grâce à son climat, elle offre la possibilité de profiter de la mer de mars à octobre. Selon la mythologie, le dieu Glaucos aurait enlevé Symi, fille du roi d'Ialysos de Rhodes, et l'aurait emmené sur cette île qui prit son nom.

 

Histoire

Habitée depuis l'ère préhistorique, elle aurait participé à la guerre de Troie. Comme envahisseurs, nous avons les Cariens, les Doriens, les Rhodiens, les Romains, les Byzantins, les Chevaliers de l'ordre de Saint Jean de Rhodes au XIVème siècle et les Turcs en 1522 avant sa participation à l'insurrection de 1821. Sa construction navale et la production de ses éponges vont lui permettre un développement constant jusqu'à l'arrivée des Italiens en 1912. Au début du XXème siècle, elle comptait quelques 30.000 habitants et était la capitale du Dodécanèse jusqu'au moment où les Italiens décidèrent que Rhodes prendrait sa place. L'île verra son rattachement à la Grèce en 1948.

 

Sur des sommets de la côte Sud-Ouest, nous voyons encore les monastères de Moni tou Sotiti tou Megalou et Moni tou Stavrou tou Pomélon.

 

Cliquez droit sur la carte et vous pourrez faire un zoom.

Cliquez sur la bulle pour avoir les infos sur la ville.