Hora

 

Ce village traditionnel, chef-lieu aussi connu comme Sérifos, est divisé en deux quartiers, Kato Hora et Pano Hora, s'étageant sur un piton rocheux dominant la baie de Livadi. A Pano Hora, il y a la pittoresque place de la mairie, seul bâtiment néoclassique du village et les églises d'Agios Ioannis et Agios Thanassis. Hora possède également des moulins à vent, un musée archéologique (abrité dans la mairie) et les vestiges de l'ancien fort vénitien du XVe siècle bâti au-dessus de la ville. Ce chef-lieu est accessible par un long escalier de pierre. Le village abrite quelques églises post-byzantines pour la plupart restaurées. Dans le kastro notons l’église Agios Konstantinos.

En 1207, Seriphos était sous la juridiction du duché de Naxos. Plus tard, en 1307, après diverses vicissitudes, il était la possession de la famille catalane Da Coronia. Le quartier défensif, de forme elliptique suivant la morphologie du terrain, est établi sur une colline près du port. Au XVe siècle c'était le centre vénitien de l'île et spécifiquement des Picchieli. Ce quartier défensif préserve toujours sa fortification médiévale. Bien que trois familles vénitiennes ont régné sur Seriphos, les Giustigniani, les Ghizi et les Picchieli, seul reste le dernier emblème. On y trouve deux circuits de défense côté occidental et la cathédrale latine au centre, tout près d'une stèle avec une inscription du XIVe siècle.