SANTORINI (Cyclades)

Superficie : 76 km²

Littoral : 70 km

Distance du Pirée : 130mm

Géographie : Son point culminant est le mont Profitis Ilias allant de 550 à 668 mètres selon les sources.

Villes : Akrotiri, Ancienne Théra, Armeni, Athinio, Emporion, Episkopi, Finika, Fira, Firostéfani, Frangomahala, Gavrilos, Imerovigli, Kallisté, Kaloumbos, Kamari, Karterados, Manolos, Megalochori, Mesa Gonia, Messa Vouno, Messaria, Monolithos, Nea Kameni, Oia, Palea Kameni, Panagia Episkopi, Perissa, Profitis Ilias, Pyrgos, Red Beach, Sellada, Strongylé, Thera, Thirassia

 

Rubriques : Histoire, Vulcanologie, Infos en bref, Hôtels, Restos

(c) www.grecomania.net

 

Santorin est réputée pour son vin qui rappelent les meilleurs Muscats mais produit aussi des tomates, de la pierre ponce et de la pouzzolane. Elle produit également de la broderie, des tricots, des petit tapis, de l'artisanat et des pois chiches.

 

Un peu d'histoire...

Ses premiers habitants ont laissé des traces remontant à 3.000 ans av. J.-C. Les Cares venus d'Asie Mineure (antiquité) ont été suivi des Minoens venus de Crète. Ces derniers ont contribué à l'expansion et à la civilisation de l'île qu'ils appelèrent "Strongylé" (la ronde) ou "Kallisté" (la très belle). Plus tard ce seront les Phéniciens qui viendront s'y installer. C'est l'éruption volcanique ayant eu lieu vers 1450 / 1500 av. J.-C. qui provoqua l'effondrement d'une grande partie de l'île et forma la Caldeira (profonde de 800 mètres). Elle dépasse le niveau de la mer d'une hauteur de 60 à 120m et son versant extérieur redescend en pente douce. Elle protège la mer qui reste toujours très calme à cet endroit. Pendant près de 150 ans Santorini resta désertée. L'île de Thirassia se détacha au IIème siècle av. J.-C.

Vers l'an 1000, c'est au tour des Doriens à débarquer sur l'île qui connut par la suite beaucoup de bouleversements politiques et démographiques dont sa dépendance à la confédération Athénienne, son occupation par les Egyptiens, les Romains, son influence par la civilisation byzantine, et enfin, jusqu'à la révolution de 1821, la domination turque. Le traité de Londres annexera définitivement l'île à la Grèce en 1832.

Le nom de Thira provient du chef emmenant les Doriens sur l'île. Le nom actuel provient de Santa Irini à laquelle les habitants de l'île vouent une réelle adoration. Santorin est associée au mythe de l'Atlantide.

 

Vulcanologie

près la terrible de 1500 av. J.-C., de nombreuses autres explosions volcaniques ont encore lieu :

197 av. JC : Nouvelle éruption après plus de 1400 ans. "Pendant 4 jours, la mer fut couverte de flemmes. Des rochers ardents jaillissaient. Comme autant de parties d'un corps organisé, ils vinrent s'arranger les uns à côté des autres et prirent la forme d'une île". Un édifice, nommé Hiéra, sortit des eaux au centre de la Caldeira.

46-47 : Nouvelle éruption et suite de la formation de Paléa Kaméni (Ancienne Brûlée, 60 ha et 98,5 m de hauteur).

726 : Paléa Kaméni est le théâtre de la plus grosse éruption des temps historiques avec l'émission de pierres ponces.

1570-1573 : Un dôme d'environ 400 m de diamètre sort au centre de la Caldeira.

1707-1711 : Apparition de Néa Kaméni (Nouvelle brûlée, 340 ha et 127 m de hauteur). Le tremblement de terre survenu en 1956 la laissa en partie abandonnée jusqu'en 1970.

Les dernières éruptions (toutes à Néa Kaméni) : 1866-1870, 1925-1928, 1939-1941 et 1950. Actuellement il y a toujours des fumerolles (100 °C) et des sources chaudes en mer.

 

La région est aussi secouée par des tremblemenst de terre dû au frottement entre les plaques d'Afrique et d'Europe. Celui survenu en 1956 laissa Santorini en partie abandonnée jusqu'en 1970.

Lesbos, Kos, Nysiros et le haut fond de Kolumbos sont autant d'autres volcans actifs mais actuellement en sommeil.

 

Quelques petites infos en bref :

Kamari est situé à 20 minutes de trajet en bus depuis Fira.

Nombreux bus circulant jusqu'aux environs de minuit.

Attention à la taxe de 10% si on ne loue qu'une seule nuit.

 

Enfin, on peut encore trouver à Santorin la maison de George Emmanuel Argyros.

 

Dans la caldera nous trouvons les îles « brûlées » appelées Palea et Nea Kaïmeni.

En face de Santorin se trouve l'îlot de Thirassia (9 km²), autre morceau du cratère et reproduction en miniature de Santorin dont le chef-lieu est Manolos.

 

Cliquez droit sur la carte et vous pourrez faire un zoom.

Cliquez sur la bulle pour avoir les infos sur la ville.

 

 

 

En rouge : Tous les lieux que j'ai visités.

En bleu : Tous les autres lieux dont vous trouverez des infos sur ce site.