Kallithea (*)

 

(c) www.grecomania.net

 

Situés près de Koskinou, entre Rhodes et Falikari, les thermes de Kallithea (*) furent restaurés durant l'occupation italienne dès 1920 selon les plans de l'architecte italien Pietro Lombardi pour être inaugurés le 1er juillet 1929. Ils construisirent un pavillon typiquement mauresque, avec des colonnes de marbre au milieu de jardins luxuriants. L'entrée principale du site se fait par une place circulaire décorée d’une fontaine. Toutes les pièces de l'établissement sanitaire sont reliées et entourées par des jardins, des chemins pavés, des endroits de repos… créant un complexe merveilleux, en harmonie complète avec son arrangement physique. Les éléments architecturaux du bâtiment sont une combinaison de toutes les différentes étapes de l'architecture de Rhodes : dorique, romaine, byzantine, Arabe, traditionnelle et architecture de la période des chevaliers. Dans l'Antiquité, les thermes étaient réputés pour leurs eaux minérales chaudes, recommandées contre l'arthrite par Hippocrate, le "père de la médecine moderne". Les thermes sont maintenant fermés mais on peut visiter les parcs, le boulevard de palmiers, les papillons et les bâtiments des bains. A coté des thermes se trouve une plage de sable fin. Le village est assez calme avec quelques tavernes.

 

La municipalité de Kallithea est parsemée d'églises byzantines et postbyzantines décorées de fresques.