PATMOS (Dodekanèse)

Superficie : 34 km²

Littoral : 63 km

Habitants : 2.500 permanents

Villes : Agios Ioannis, Castelli, Hora, Meloi, Panagia Apollou, Panagia Geranou, Patmos, Skala

 

Rubriques : Histoire

Patmos est une île vallonnée aux côtes très découpées entourées d'îlots déserts. C'est dans une grotte de l'île que St Jean l'Evangéliste écrivit l'Apocalypse. Les principales curiosités de l'île sont le monastère de Saint-Jean (1088) hébergeant une bibliothèque remarquable ainsi qu'une précieuse collection d'art byzantin, et la grotte de l'Apocalypse. L'île possèderait une quarantaine de chapelles et couvents pour une superficie de 34 km². Elle est célèbre pour son monastère surplombant le port.

 

L'île de Patmos a été proclamée le lundi 28 août 2005 monument du patrimoine culturel mondial de l'Unesco, une journée historique à laquelle assistaient le ministre de l'Egée et de la Politique insulaire, Aristotelis Pavlidis, et le secrétaire général de la région du Sud de l'Egée, Haralambos Kokkinos.

 

Histoire : Les Doriens succédèrent aux Ioniens. L'île devint un lieu de déportation sous la domination romaine. Suite à l'exil sur cette île de Saint Jean l'évangéliste, elle est devenue un lieu de pèlerinage avant d'être abandonnée à la merci des pirates. En 1207, c'est l'arrivée des Vénitiens qui laisseront toute fois une certaine indépendance à l'île. Puis succèdera en 1537 une période sombre de domination turque. Du XIVème au XIXème, l'île prospéra dans le domaine du commerce et de la navigation. En 1912, c'est l'arrivée des Italiens avant le rattachement à la Grèce en 1948.

 

 

Légende : Retrouvez ici la signification des pictos (pop up).

En rouge : Tous les lieux que j'ai visités.

En bleu : Tous les autres lieux dont vous trouverez des infos sur ce site.