Hora

 

Evaluation : ***

 

(c) www.grecomania.net

 

Capitale de l'île, c'est ici que l'on retrouve les célèbres moulins à vent coiffés de chaume et de nombreuses chapelles. Le village est composé d'un dédale de petites ruelles blanchies à la chaux conçu dès le Moyen Age pour se protéger du vent et des intrus. L'on s'y perd sans cesse, et sans cesse l'on s'y retrouve. Son port est plein de couleurs et les petits bâteaux de pecheurs y cotoient des bâteaux luxueux.

 

Dans le quartier du Kastro (au fond du port), on trouve l'église Panaportiani (Notre-Dame de la Poterne), curieux bâtiment constitué de 5 églises sur deux niveaux et abritant la tombe du pirate Mermelechos. Construit au XVIème siècle, ce monument byzantin est la plus ancienne église de Mykonos et incorpore l'ancienne porte du kastro vénitien (XVe - XVIIe). Son architecture originale comporte un clocher cintré et une seule porte située sur le côté. Elle est souvent considérée comme la plus belle église byzantine des Cyclades. Près de l'église, on trouve le musée d'art populaire localisé dans une ancienne capitainerie, la Maison de Mahoulos, construite au XVIIIème siècle sur les vestiges d'un rempart, un des derniers vestiges du Kastro. Entrée gratuite.

Le quartier domine le quartier de la "petite Venise" et le quartier Gialos ("l'ancien port"). Vieux d’un peu moins d'un demi siècle, Gialos n'est pas vraiment si "vieux". Il a été construit afin d’accueillir les premiers ferries mais est aujourd'hui réservé aux pêcheurs et aux caïques embarquant les touristes pour Delos, les plages de la côte sud ou des excursions vers d'autres îles. Du quartier de la petite Venise, la vue est très photogéniques (entre autre au coucher du soleil). On peut y admirer deux des plus célèbres décors de l'île : les maisons vénitiennes léchées par les vagues (à droite) et la colline de Kato Myli (à gauche), dominée par son alignement de moulins à vent au toit de roseaux.

Dans le quartier d'Alefkandra (au bout d'Agios Anargiron), on trouve des ruelles semblant encore plus étroites qu'ailleurs et sans doute aussi plus anciennes, ainsi que plusieurs églises.

Le quartier de la Barkia concentre les échoppes et bars pour jeunes et les artistes de rue.

 

A Chora, vous trouverez encore le musée archéologique et le musée de la Marine égéenne, une galerie d’art (rue Matoyanni) et le Moulin Vonis (XVIe siècle). S'élevant sur les hauteurs de la vieille ville, il sert d'annexe au musée et rappelle les anciennes traditions des Mikoniotes qui venaient faire moudre leurs grains dans l'un des 30 moulins que comptait autrefois l'île.