Loutra

 

A Loutra, en plus de son port, nous trouvons 2 sources thermales, l'une très chaude, soufrée et salée et l'autre plus tiède, recommandées pour les thérapies des rhumatismes, de l'arthrite et des infections gynécologiques. L'eau provient d'un volcan éteint et se jette en mer.

Dans la région il y a eu des découvertes d'occupations néolithiques (7500-6500 av. J.-C.), plus ancienne présence humaine dans les Cyclades, et à environ 1h30 à pied vers le nord, nous pouvons voir les ruines d'un château Palaiokastro. Ce sont les vestiges de la capitale médiévale de l'île et de la forteresse vénitienne au sommet de la colline. Des tronçons de remparts sont conservés mais il ne reste presque plus rien des 1.000 maisons de la ville. Des 100 églises, il en reste 2 des XIIIe et XIVe siècles. La mieux conservée est celle dédiée à Panagia Eléoussa.