KYKLADES (Cyclades, Sud de la mer Egée)

Type : Préfecture

Superficie : 2.572 km²

Chef-lieu : Hermoupolis (Syros)

Îles : Amorgos, Anafi, Andros, Antiparos, Donoussa, Delos, Falkonéra, Folegandros, Ios, Iraklia, Karavi, Kea (Ceos), Keros, Kimolos, Koufonissia, Kythnos, Macronissos, Megalo Revmatari, Milos, Mykonos, Naxos, Paros, Rhinia, Saliagos, Santorini, Schinoussa, Seriphos, Sikinos, Siphnos, Syros, Thirassia, Tinos

Villes, sites : Cfr. les îles

Les Cyclades comprennent 39 îles dont 24 sont habitées. Elles ont vu la naissance de l'une des plus importantes civilisations de la Méditerranée, la civilisation cycladique. Les petites Cyclades orientales sont Iraklia, Shinoussa, Koufonissia, Keros, Antikeros, Daskalio et Donoussa. Ce sont de belles petites îles sans confort. Comme attestent les fouilles archéologiques, elles furent habitées dès les temps préhistoriques.

 

Les géologues attribuent la configuration actuelle des Cyclades à des bouleversements telluriques successifs (séismes, explosions volcaniques, glissements de l'écorce terrestre) qui firent s'effondrer dans la mer de nombreuses étendues de terre ferme. Malgré leurs caractéristiques communes (mer, soleil, paysage, architecture), chaque île conserve ses particularités. Ces îles sont les plus pittoresques de Grèce et formeraient des cercles autour de leur centre Delos, patrie d'Apollon sortie des vagues. Mais selon la légende les Cyclades sont aussi associées à l'une des roues du char du dieu Soleil. Le climat des Cyclades est sec avec un hiver clément et un été rafraîchi par le meltème.

Habitées depuis le néolitique, leur apogée remonte au 3ème millénaire av. J.-C. lorsqu'elles développèrent la civilisation cycladique, plus ancienne que la civilisation minoenne de Crète. On y vera la succession des Minoens (2ème millénaire), les Mycéniens (vers 1450), les Doriens (vers 1100), les Ioniens (Xème siècle), les Perses (en 490), les Macédoniens, les Rhodiens et les Romains. L'ère byzantine commence en 395 av. J.-C. et durera environ 800 ans. Durant cette époque, certaines îles furent occupées par les Goths, les Slaves et les Normands. Dès 1204 et pendant plus de 300 ans, elles sont sous domination vénitienne, puis en 1537 sous les Turcs. Enfin, elles seront rattachées à la Grèce en 1832.

 

AMORGOS

ANAFI

ANDROS

ANTIPAROS

DELOS

DONOUSSA

FOLEGANDROS

IOS

IRAKLIA

KEA (CEOS)

KEROS

KIMOLOS

KOUFONISSIA

KYTHNOS

MACRONISSOS

MEGALO REVMATARI

MILOS

MYKONOS

NAXOS

PAROS

RHINIA

SALIAGOS

SANTORINI

SCHINOUSSA

SERIPHOS

SIKINOS

SIPHNOS

SYROS

THIRASSIA

TINOS

 

Mythologie

Incarnations symboliques des forces de la nature, les Géants lancèrent des montagnes et des arbres pour détruire le palais de l'Olympe et la lignée de Zeus. Ces fragments retombèrent dans la mer, formant des îles qui prirent le nom de Cyclades. Depuis, les dieux et les hommes y cohabitent.

 

1 DÉLOS, BERCEAU D'APOLLON

Apollon, dieu de la beauté, et Artémis, déesse de la chasse, y ont vu le jour. Cette légende fait de Délos le centre des Cyclades et le plus prestigieux sanctuaire du monde grec. Les Anciens y édifièrent des monuments somptueux, y organisèrent des joutes sportives et l'un des plus grands marchés aux esclaves de la Méditerranée. Le site fut mis à sac par le roi Mithridate en 88 avant notre ère.

 

2 MYKONOS, NÉ D'UN COMBAT D'HÉRACLÈS

Ayant tué les Géants, Héraclès les jeta à la mer où ils furent pétrifiés et transformés en énormes rochers qui formèrent Mykonos. L'île aurait emprunté son nom à Mykonos, le fils du roi mythique de Délos, Anios.

 

3 SANTORIN ET LE MYTHE DE L'ATLANTIDE

Vers 1500 avant J.-C., une gigantesque éruption volcanique détruisit l'île de Théra-Santorin, formant un vaste cratère. Beaucoup ont voulu voir dans ce cataclysme la fin de la belle et florissante cité de l'Atlantide évoquée par Platon dans le " Timée " et le " Critias ".

 

4 ANAFI, UN REFUGE PROVIDENTIEL POUR JASON

L'île aurait été créée par Apollon pour porter secours à Jason et aux Argonautes, pris dans une terrible tempête au retour de leur expédition à la conquête de la Toison d'or.

 

5 NAXOS, TERRE D'ABANDON

Ariane avait aidé Thésée à vaincre le Minotaure dans le labyrinthe. Mais Thésée profita du sommeil de la jeune fille pour l'abandonner sur Naxos. Une autre version accuse une tempête d'avoir contraint Thésée à s'éloigner de l'île. Toujours est-il que la belle éplorée fut recueillie par Dionysos, le dieu de la fête et du vin. Ils tombèrent amoureux et incarnèrent le couple parfait de la mythologie antique.

 

6 IOS, ILE MYTHIFIÉE DE LA MORT D'HOMÈRE

Selon une légende tenace remontant à l'Antiquité, le célèbre poète (VIIIe siècle avant J.-C.) serait mort sur l'île de Ios. Les habitants ont érigé son tombeau dans un site superbe surplombant la mer, où les touristes viennent déposer une pierre. Sans que l'on sache pourtant si Homère est vraiment passé un jour sur l'île...

 

7 KÉA, L'ÎLE QUI VIT NAÎTRE LE MELTEM

Selon une légende, Aristée, l'un des fils d'Apollon, fut envoyé sur Kéa au XVIe siècle avant J.-C. pour mettre un terme à une terrible sécheresse dont l'étoile Sirius était responsable. Il escalada la plus haute montagne de l'île et fit des offrandes à Sirius. Aussitôt le vent se leva et ne faiblit pas durant quarante jours, accompagné d'une pluie salvatrice. Ce vent, que l'on appelle meltem, souffle encore aujourd'hui violemment en été sur les Cyclades.

 

8 MILOS, L'ILE DE LA VENUS

La célèbre sculpture d'Aphrodite, dite " Vénus de Milo " et datée de la fin du IIe siècle avant J.-C., fut découverte en 1820 sur l'île. C'est un paysan qui la mit au jour, non loin des ruines d'un théâtre antique. II la cacha un temps aux autorités mais elle fut confisquée par les Turcs. Un officier de marine français, Dumont d'Urville, surpris par sa beauté, intervint pour que la France puisse la racheter et l'exposer au musée du Louvre, dont elle est un des fleurons.