Agia Irini

 

Situé dans la partie nord du port d'Agios Nikolaos, sur la presqu'île d'Agia Irini, le site préhistorique d'Agia Irini était un des centres culturels les plus importants de l'égée. Le site a été occupé depuis la fin de la période néolithique, vers 3000 av. J.-C., jusqu'au XVe siècle av. J.-C. alors qu'il est détruit par une série de tremblements de terre durant son apogée. Une occupation restreinte du site est certifiée aux périodes classiques et romaines. Des vestiges de bâtiments en maçonnerie de la période précycladique (2500-2000 av. J.-C.), comme la fortification et le sanctuaire du cycladique moyen (2000-1600 av. J.-C.). Sa grande prospérité était entre 2000 et 1400 av. J.-C., la poterie découverte fait penser à l'âge de bronze tardif (1600-1450 av. J.-C.). Le site présente un épanouissement politique et économique comparable à tous les centres mycéniens connus mais avec une forte influence minoenne. Les fouilles systématiques eurent lieu de 1960 à 1980. Des fouilles n'ont pas été effectuées dans la partie nord du promontoire. Les monuments les plus importants du site sont :

Le sanctuaire mesurant 23m sur 6 et situé sur la partie est du promontoire d'Agia Irini, a été utilisé sans interruption d'environ 2000 av. J.-C. à la période hellénistique, et lors des périodes historiques il a été consacré au culte de Dionysos. Cinquante statues de femme de style minoen ont été trouvées dans les environs du sanctuaire sous la couche de destruction de 1450 av. J.-C.

Le mur préhistorique de fortification, daté de 2000-1500 av. J.-C., est préservé du côté occidental du site. Vers 1600-1450 av. J.-C. l'enceinte est prolongée et renforcée avec des tours, entourant l'entièreté du promontoire.

Des vestiges du réseau de drainage du site préhistorique d'Agia Irini sont datés des XVIe-XVe siècles av. J.-C.

La chambre d'« Archon » est un bâtiment résidentiel construit dans la disposition typique mycénienne. Elle se situe à proximité du sanctuaire et date du XVIe-XVe siècle av. J.-C.