Pyles

 

Pyles est un des 12 villages de Karpathos. Ce petit village côtier construit sur la côte occidentale de l'île à environ 14 km de Pigadia offre une vue panoramique sur l'île historique voisine de Kassos et les montagnes de Sitia (Crète) par temps clair. Littéralement noyé dans la verdure de ses nombreux champs, on peut y bénéficier d'un splendide coucher de soleil.

D'abord colonisé par des réfugiés au XVIIe siècle, le village abritant des habitants de la Crète et de Kassos lors de la révolution de 1821. Le village suivant le sort de Karpathos (occupations turque et germano-italienne), a résisté courageusement contre les conquérants et prit part aux combats de la libération. Le sergent Konstantinos Psillis, de Chios, a été tué par une bombe à Proni et est enterré dans le cimetière du village.

Différentes étymologies sont possibles pour son nom : Certains disent qu'il y avait des portes (Pyles) autour du village ou que lui-même était une porte (passage, entrée) entre les villages du nord et du sud de l'île. D'autres disent que le nom vient de l'argile (pylos) ou qu'il y avait des grottes autour (spylies) et le mot survécu comme Pyles.

Ses nombreux enseignants habiles ont rendu le village connu comme "village des enseignants". L’école a été reconstruite à différentes reprises et est aujourd’hui un centre moderne, bien équipé avec tous les systèmes éducatifs électroniques modernes.