KARPATHOS (Dodekanèse)

Superficie : 301 km²

Littoral : 160 km

Géographie : Kali Limni culmine à 1.214m.

Villes : Achata, Adeia, Afiartis, Afoti, Agia Fotini, Agios Georgios, Agios Minas, Agios Nikolaos, Akrotiri, Amoopi, Apella, Apéri, Argos, Arkassa, Arkessia, Avlona, Diafani, Elympos, Foiniki, Fokia, Kali Limni, Kastelia, Kastelo, Kato Lakos, Katodio, Kyria Panagia, Lastos, Lefko, Marathos, Menetès, Mertonas, Mesochori, Nysiros, Olympos, Othos, Palaiokastro, Palatia, Pigadia, Poséidio, Proni, Pylès, Saria, Saros, Sokastro, Spoa, Stès, Trachanamos, Tristomo, Vananda, Vasses, Volada, Vrontis, Vroukounda, Vrykounta, Vrykus, Xenonas

 

Rubriques : Climat, Culture, folklore et traditions, Fêtes, Habit traditionnel, Histoire, Nature, Produits traditionnels

L'île pourvue d'un aéroport (Sud) et d'un service de bus, est un endroit idéal pour des vacances paisibles. Kali Limni, située quasiment au centre de l'île, est la plus haute montagne culminant à 1.214 m tandis que le mont Olympos culmine à une hauteur de 600m. Cette dernière a préservé un mode de vie ancestral. Une bonne partie de l'île est découvrable en trekking. La côte orientale est très escarpée et offre de rares criques.

 

Les villages de Karpathos forment deux cercles faisant le tour de l'île. Au départ de Pigadia vous pouvez suivre la route menant à Aperi, passer par Volada et continuer vers Othos sur la plus haute montagne de l'île. Puis, passant après Pyles, la rue commence à descendre vers la côté ouest de l'île pour la suivre. La route passe par Foiniki, village de pêcheurs, puis Arkasa et Menetes sur la montagne. C'est le dernier arrêt du petit cercle avant de revenir à Pigadia.

D'Aperi on peut rejoindre Volada, Othos et Pyles, puis suivre la route vers la droite vers le nord de l'île. On profite d'une vue extraordinaire sur la partie orientale avec d'impressionnantes montagnes sur la gauche et la côte sur la droite. Il est possible de nager aux plages d'Achata, Kato Lakos, Kyra Panagia, et Apella. Après ce voyage fascinant, le visiteur pourra atteindre le beau village de Spoa. Passant les moulins à vent de Spoa, la route nous mène au village de Mesochori et se dirige vers la partie occidentale de l'île. Après Mesochori il est possible de s'arrêter aux belles plages de Lefkos avant de poursuivre la route principale pour atteindre Foiniki, Arkasa, Menetes et revenir à Pigadia terminant le grand cercle de l'île.

Il y a de nombreux endroits remarquables où faire un arrêt. Par exemple, à Mertonas où l'on peut boire l'eau de la source naturelle et visiter la pittoresque chapelle de la Panagia Mertoniatissa (XIIe siècle). Près de la plage Apella se trouve un monument caché : la chapelle d'Osios Loukas située dans une grotte (XIIe siècle), cadeau de l'histoire. Entre Arkasa et Menetes se trouve Agios Mamas, une grande chapelle byzantine avec une architecture différente et de belles fresques murales. Près d'Arkasa, deux plages forment Palaiokastro, site de l'ancienne ville d'Arkesia. Grâce à un sentier, on peut grimper au sommet de la roche et profiter de la vue panoramique sur la mer en particulier au coucher du soleil.

 

 

Légende : Retrouvez ici la signification des pictos (pop up).

En rouge : Tous les lieux que j'ai visités.

En bleu : Tous les autres lieux dont vous trouverez des infos sur ce site.

 

Nature

De nombreuses parties de l'île sont d'une beauté naturelle unique. Notons entre autre :

Dans la région de Trachanamos, il y a des conifères allant jusqu'à la mer, assez rare en Grèce (zone protégée), créant un paysage magnifique. Cette zone s'étend des baies de Lares, Adeia, Vrontis, à la région de Marathos, en grande partie sur la montagne Kali Limni. Le visiteur appréciera d'explorer l'endroit avec des vallons escarpés à couper le souffle et de vallées verdoyantes avec des sources naturelles. Cette zone est d'une grande valeur en raison de sa géomorphologie unique et ses pins. Il y a également une grande variété de plantes et d'animaux.

Près de la belle plage d'Achata se trouve une grotte avec des stalactites et stalagmites.

Le vignoble de Mertonas - Katodio combine les couleurs de la mer avec les couleurs de la montagne d'une manière unique.

 

Culture, folklore et traditions

Bien que Karpathos soit une petite île, elle est exceptionnelle en raison de sa riche tradition aux racines très anciennes et en raison de la dévotion des populations locales à la préservation de leurs coutumes et traditions et de vivre selon ces valeurs. Cette dévotion est due à sa position géographique (loin et isolée de la Grèce continentale) et de l'authentique esprit grec du peuple de Karpathos. De nombreux Grecs et étrangers ont étudié Karpathos et plusieurs études sur le folklore ont été publiées dans des livres, journaux et magazines.

Les " mantinades " sont des chansons folkloriques où les rimes sont composées et chantées en même temps. Avec elles, les proverbes, devinettes, contes, mythes, jeux, souhaits, malédictions, serments font partie de la vie quotidienne des gens - jeunes et personnes âgées, hommes et femmes - depuis l'antiquité.

La fête traditionnelle de Karpathos (la "kathisto glenti") occupe une place particulière dans le cœur des habitants de Karpathos. Les hommes sont assis autour d'une table avec les joueurs d'instruments de musique traditionnels, boivent du vin et composent et chantent des chansons. Ils ont la possibilité d'exprimer leurs sentiments, joie ou douleur selon l'occasion. Les "Lyra", "laouto", "tsambouna" et "violi" sont les instruments de musique traditionnels de Karpathos et font partie intégrante d'une fête de l'île. On peut assister à une "glenti" de Karpathos lors des célébrations orthodoxes grecques et lors d'événements sociaux en particulier les mariages, baptêmes et fête du saint après avoir mangé les plats traditionnels de Karpathos. Après avoir chanté et exprimé leurs sentiments et leurs pensées, à la pointe de gaieté, les gens ressentent le besoin de danser les danses traditionnelles de Karpathos dont les "Siganos", "Gonatistos", "Pano Choros", "Sousta", "Foumistos" (uniquement lors des mariages), "Zervos", "Kefallonitika", "Antipatitis" et "Arkistis". Les cinq premières danses sont des danses traditionnelles qui sont le plus souvent dansé par des personnes de Karpathos lors de leurs célébrations.

De nombreuses coutumes puisent leurs racines dans l'antiquité et sont conservées inchangées jusqu'à nos jours. Les gens se sentent fiers de participer à ce mode de vie.

 

Le mariage de Karpathos

Bien que de nos jours sa durée a été raccourcie (il dure 2-3 jours alors que dans le passé il durait 8 jours), le mariage de Karpathos est l'une des plus importantes coutumes les Karpathos et comprend entre autre les coutumes suivantes : l'engagement, les préparatifs, la décoration de la maison de Karpathos ("siasmata") pour le mariage, la fête "kathisto glenti" avant d'aller à l'église, la cérémonie de mariage à l'église, le deuxième jour du mariage ("antigamos").

 

Yilles

Cette coutume se déroule à Aperi le dimanche de l'Orthodoxie (6 semaines avant Pâques) et est dédiée aux bébés nés l'année précédente et aux couples nouvellement mariés. Ce jour un grand pain décoré de noix et amandes est fabriqué et appelé "Yilla".

 

Efta (sept en grec)

Sept jours après la naissance du bébé, la famille et les amis se réunissent et les filles chantent des chansons traditionnelles particulières tout en balançant le bébé. Un "Alevra" est fabriqué à base de farine, eau, miel et beurre et est offert aux invités.

 

Piperi

Le lundi du carême se tient une grande fête à Othos. Les habitants se déguisent et suivent une coutume locale appelée "Piperi". Plein de nourriture et vin sont offerts.

 

Festival du vin de Lastos

Près Volada sur le mont Lastos, des personnes se rassemblent pour goûter le "vin d'Adam" comme ils appellent le vin produit par les familles locales, et célèbrent la récolte de l'année. Partie inséparable de la célébration est la musique avec lyra et laouto.

 

"Ikanto" à Menetes, "Manaeli" et "Katsounas" à Mesochori et Aperi, "Ikonismata" à Olympos et tant d'autres sont des coutumes particulières de Karpathos.

 

Produits traditionnels

"Psilokouloura", "pains d'oignon", le poisson "Skaros" ou "le Karpathien" pour les indigènes car nageant dans la mer de Karpathos, sont quelques-uns des nombreux produits dont l'île a à mettre en évidence.

 

Spécialités locales

Makarounes (type de pâtes)

Kolokythopoulia (fleurs de courgettes)

Skaros yahni (poisson cuit au four)

Ofto (agneau cuit au four traditionnel local pendant environ 20 heures et servi le jour de Pâques)

Fakorizo

Kopeles (tartes aux herbes)

Sisamomeli (sucrerie faite à base de sésame et de miel servi dans les mariages)

Tourtes ou Mizithropites (tartes remplies de Sitaka fabriqué localement ou de fromage Mizithra)

Pougia

Zibilia

Baklavas de Karpathos

Trigona (pâtisserie locale)

Fromage Manouli (fabriqué à partir de lait de chèvre)

Sardines de Karpathos

Miel

 

Habit traditionnel

L'habit traditionnel des femmes se compose d'une chemise de coton blanc, tablier noir, brodé ou pas, long gilet noir, le kavaki, le tout porté avec ou sans bottes.

 

Histoire

Les plus anciennes traces de vie humaine retrouvés remontent à la fin du Néolithique (de 4.000 à 3.000 av. J.-C.). Les premiers habitants de l'île sont venus d'Asie Mineure et étaient parents avec les préhelléniques ayant vécu en Crète et dans d'autres îles grecques. La civilisation primitive néolithique de Karpathos continua au 3e millénaire, mais vers 2.000 av. J.-C. des colons minoens de Crète apportèrent le développement économique et culturel sur l'île. Durant l'ère minoenne de domination maritime et de colonisation (vers 1.700 à 1.450 av. J.-C.), Karpathos semble avoir eu des caractéristiques minoennes. Elle possédait une importante population et était culturellement et économiquement développée.

Après les Minoens, ce seraient des colons d'Argos (apparemment mycéniens) avec Ioklos, fils de Demoleon, en tant que chef qui seraient arrivés. Homer et des références archéologiques confirment la présence d'Achéens (Grecs mycéniens) sur l'île, malgré le fait que le caractère de la civilisation minoenne existait jusqu'à la fin de l'âge du bronze. Karpathos a pris part à la guerre de Troie sous les ordres de Feidipos et Antifos. Il n'y a pas de découvertes allant de la fin de l'ère de Bronze jusqu'à la période archaïque. Il semble qu'à ce moment une population dorienne dominait et les quatre villes mentionnées par Stravon pourraient avoir été construite aux époques archaïques ou même des années précédentes.

Lors des périodes classique et hellénistique, Karpathos semble avoir fait des progrès culturels et économiques, dus en grande partie aux relations économiques et culturelles avec Rhodes et Lindos en particulier. Le principal village de l'époque était apparemment Karpathos, probablement situé dans la région d'Aperi. Ce village semble avoir été la capitale de l'île dès cette époque et l'était toujours sous la domination turque, jusqu'en 1892 où Pigadia reprit le rôle. Pigadia était dans l'antiquité le port de la ville de Karpathos et à cette époque appelée "Poseidion". Les trois autres villes étaient Arkesia, près du village d'Arkasa, Vrykous (actuelle Vroukounta dans le nord-ouest de Karpathos) et Nisiros qui était peut-être située sur l'île de Saria.

Après 478 av. J.-C., Karpathos est devenue membre de la 1ère Alliance Athénienne comme prouvé par les impôts que les membres devaient payer. En 404 av. J.-C., à la fin de la guerre du Péloponnèse, l'île est passée aux mains des Spartiates mais après la bataille de la mer de Cnide (394 av. J.-C.), elle passa sous domination athénienne et est devenu membre de la 2e Alliance Athénienne. Au cours de la période hellénistique, une grande partie de l'île était sous la domination de l'Etat Rhodien ou Etat Lindien.

Sous la domination des Romains, Karpathos devient une île d'une importance stratégique en devenant une des trois bases navales romaines en Méditerranée. Karpathos maintient cette puissance stratégique également lors de l'Empire Byzantin. Des sources historiques mentionnent que les navires de la base navale de Karpathos conduisirent Nikiforos Fokas en Crète en 961 après J.-C. Sous le règne de l'empereur Dioklitianos (284-305) Karpathos a été intégrée à la "Provincia Insolarum" et y resta sous le règne de l'empereur Herakleius (610-641 AD). Près de trois siècles (mi VIIe à mi Xe siècle) de déclin et de désolation suivirent. Des pirates du nord de l'Afrique et d'Asie provoquèrent terreur et peur aux insulaires en particulier les populations vivant près de la côte. A cette époque les établissements côtiers sont abandonnés et les populations se déplacent vers les villages médiévaux de montagne qui sont encore toujours habités aujourd'hui.

Entre 1204 et 1312 Karpathos s'est retrouvée au centre de conflits entre les Byzantins, le génois St. John Chevalier et les Vénitiens qui revendiquèrent l'île chacun pour leurs propres intérêts. Ces derniers, avec Andreas Kornaros, ont finalement prévalu et gouverné Karpathos et Kassos jusqu'en 1538 quand Barbarossa occupa les îles au nom des Turcs. En 1821 Karpathos prit part à la révolution d'indépendance grecque contre les Turcs. Cependant, après une dizaine d'année de liberté, toutes les îles Dodécanèse redevinrent une nouvelle fois partie intégrante de l'Empire ottoman. En 1912, le Dodécanèse passa sous occupation italienne. En 1944 les habitants se révoltent contre les Italiens et appelèrent les alliés anglais à l'aide mais ils occupèrent à leur tour de l'île un court moment. En Mars 1948 Karpathos, avec l'ensemble des îles du Dodécanèse, est libérée et finalement rattachée à la Grèce.

 

Climat

Le climat est certainement Méditerranée, caractérisé par de forts vents pendant l'été connus comme "Melteme", alors que pendant l'hiver, il y a de faibles pluies et des températures douces.

 

Fêtes

Les coutumes de Karpathos se transmettent inchangées de génération en génération et les habitants suivent les célébrations avec révérence. Cette puissance stratégique sera également maintenue sous l'Empire byzantin.

Il convient de se référer aux petites chapelles dispersées dans toute l'île et "appartenant" aux familles, responsables d’organiser la célébration de «leur» chapelle. Le caractère unique de ces célébrations est dû à la nourriture traditionnelle fabriquée par les personnes de l'église, offerte gratuitement aux invités et suivie de chansons et danse traditionnelles de Karpathos avec les instruments traditionnels de l’île : les Lyra, laouto, Tsambouna et Violi.

 

10/02 : Agios Charalampos (Aperi)

 

25/03 : Evangelismos (Pigadia)

 

23/04 : Saint George dans de nombreux villages de l'île

 

07/07 : Agia Kyriaki (Pigadia)

17/07 : Agia Marina (Menetes)

20/07 : Profitis Ilias (Apéri)

27/07 : Agios Pantéleimonas (Stès, Katodio, Saria)

28/07 : Agios Pantéleimonas (Stès)

 

06/08 : Transfiguration du Christ (Ménétès, Olympos, Othos, Apéri)

15/08 : Assomption (Menetes, Olympos, Apéri, Pylès)

22/08 : Panagia (Kyra Panagia)

23/08 : Panagia de Mertonas (Mertonas)

28/08 : Agios Ioannis (Menetes, Vroukounda, Olympos)

29/08 : Agios Ioannis (Vroukounda, Avlona, Lori (Aperi))

30/08 : Agios Ioannis (Avlona)

31/08 : Agios Ioannis (Olympos)

 

02/09 : Agios Mamas (Ménétès)

07/09 : Panagia Larniotissa (Pigadia)

08/09 : Naissance de la Vierge / Panagia Plagias (Volado)

08/09 : Panagia Vrysiani (Messochori)

14/09 : Exaltation de la Sainte Croix (Pylès)

17/09 : Agia Sophia (Arkasa)

 

03/11 : Saint George in Spoa