Koroni

 

Les vieilles demeures de Koroni, ses ruelles étroites, véritables venelles insulaires, ses églises et son kastro (en ruine) ont gardé une forte empreinte médiévale. Le kastro vénitien couronnant la ville moderne à l’est est un véritable nid d'aigles. Elle a été construite sur les ruines de la ville antique messénienne d'Asine au VIe ou VIIe siècle et a été utilisée toute la période byzantine, témoignant de l'importance stratégique du site. Les puissants remparts restaurés vers le IXe siècle av. J.-C. possèdent des portes monumentales et donne une impression de force et de majesté. Capturée par le Vénitiens en 1206, elle a été reconstruite et étendue au XIIIe siècle. En 1500, la forteresse a été occupée par le Turc Bayazit Pasha et resté sous la domination turque jusqu'en 1686 et sa reprise par les Vénitiens. Elle a été restaurée une nouvelle fois par les Vénitiens en 1690. En 1715, lorsque les Vénitiens quittèrent le Péloponnèse, la forteresse a été de nouveau dominée par les Turcs qui l'ont gardé jusqu'en 1828 et sa libération par le Général français Maison. Durant de nombreuses années, le service archéologique a entrepris des travaux de restauration à divers bâtiments de la forteresse. L’intérieur de la forteresse contient des citernes souterraines, des églises et des chapelles du monastère de Saint Jean Baptiste construit au début du XXe siècle autour de la vieille église byzantine de Sainte Sophie. L’accès se fait via une ruelle en pente et des escaliers, parsemée de ruines de plusieurs petites églises au milieu d'une végétation luxuriante. A l’ouest du château se trouve le quartier du Bourgos avec des tombes taillées dans le roc. Les monuments les plus importants du site sont :

Le château byzantin (XIIIe siècle) enrichi par les vénitiens.

La basilique byzantine à trois ailes d'Agia Sophia avec des vestibules. Une seconde église a été construite au-dessus du prothesis et a également été consacrée à Agia Sophia. Elle a été reconstruite au début du XXe siècle.

La spacieuse église à nef unique d'Agios Charalambos, couverte de bois, a été construite au début de la seconde domination vénitienne. Elle était à l'origine consacrée à saint Rocco.

La spacieuse église à nef unique de Panaghia Eleistria est couverte de bois et datée de la fin du XIXe ou du début du XXe siècle.

 

Notons encore un petit édifice abritant une collection archéologique et historique et un monastère de femmes. Petalidi est considéré comme étant le site de l'ancienne Koroni. Au SO de Koroni se trouve l’île de Vénétiko, à 1 mille au sud du cap Akritas. On y trouve de la magnésite et des rochers utilisés pour aiguiser. Ses eaux sont propices à la pêche.