Amyklai

 

Près du hameau de Tsaoussi (rebaptisé Amyklès) se trouve le site de l'ancienne Amyklai, capitale des Achéens de Laconie (Ménélas et Hélène) qui resta le siège d'une dynastie d'origine achéenne, indépendante de Sparte jusqu'à la première guerre de Messénie (743-724). Le sanctuaire de Zeus-Agamemnon et d'Alexandra-Cassandre, signalé par Pausanias, était peut-être situé sur l'emplacement de l'église Agia Paraskévi.

 

Sur la colline Agia Kyriaki se situait l'Amyklaion, ou sanctuaire d'Apollon Amycléen occupé depuis l'âge du bronze. C'était le tombeau d'Hyakinthos, fils d'Amyclas. Au-dessus du tombeau, il y avait une statue archaïque d’Apollon haute de 30 coudées (13 à 14m), montée sur un trône monumental en or et en ivoire orné de bas-reliefs qu'avait exécutés le célèbre sculpteur Bathyclès de Magnésie. Le site d'Amyklaion s'est épanoui lors de toutes les périodes de l'ère préhistorique. De la période archaïque à la période romaine elle était un centre politique et religieux important. Le sanctuaire a été fouillé une première fois en 1890 par l'archéologue grec Chr. Tsountas. Dès 1904, différentes fouilles ont été réalisées. Les monuments les plus importants sur la colline de Agia Kyriaki sont :

L'acropole d'Amyklai et le Temenos du sanctuaire d'Apollo et de Hyakinthos. On y trouve le mur de soutènement, des vestiges de murs de différentes périodes et un autel circulaire.

Le trône d'Apollo Amyklaios. Une Stoa entourait sur 3 côtés la statue colossale du dieu. Le tombeau-autel du dieu ou du héros local Hyakinthos a été utilisé comme piédestal pour la statue. Des parties architecturales archaïques de styles dorique et ionique sont exposées au musée de Sparta.