Sikyon

 

La ville changea plusieurs fois de place et de nom : Egialée, Sicyona, Démétriade, Kiaton...

La ville antique de Sikyon, centre de sculpture, peinture et orfèvrerie, se trouvait déjà à cet endroit de la période archaïque à la fin de l'antiquité. Elle a commencé à s'épanouir au VIIe siècle av. J.-C. avec les tyrans et, surtout, Kleisthenes d'Orthagorides qui mena l'état de Sikyon à son apogée. Après la chute de l'Orthagorides, le régime aristocratique a été reconstitué au début du Ve av. J.-C. Les conflits politiques et les rébellions perpétuelles ont apporté premièrement le Thébain Epaminondas et après les Macédoniens lors de la période hellénistique. En 303 av. J.-C., Demetrios Poliorcetes a conquis la région et a transféré la ville haute vers les pieds orientaux de l'acropole antique et la fortifia avec de puissants murs. Il a été suivi par Antigonos Gonatas jusqu'en 251 av. J.-C. Et l'entrée de Sikyon dans la ligue achéenne. Après la destruction de Corinthe par les Romains (146 av. J.-C.), Sikyon atteint une fois de plus son apogée mais a été pillée en 87 av. J.-C. par un général romain. En 141 et 153, la ville a été détruite par des tremblements de terre mais reconstruite. Les fouilles de Sikyon ont commencé à la fin du XIXe siècle (1889) par les investigations au théâtre antique et à l'acropole antique. Peu de travaux de restauration ont été entrepris.

De la ville hellénistique de Sikyon (Sikiona ou Sicyone), près du village de Vassiliko, il subsiste des ruines de l’agora, d'un temple, du sénat (bouleutérion), d’un théâtre, du stade et d'un grand portique. Le temple était dédié à Artemis Limnaia ou, selon d'autres, à Apollo. Une des fontaines du gymnase a été restaurée. Au nord-ouest du gymnase se trouve le théâtre. Le bain romain, l'édifice le plus important, a été restauré et sert de musée où sont exposés divers objets trouvés dans la région.

 

Les restes d'un temple d'Artémis ou d'Apollon gisent en face du musée, de l'autre côté de la route. D'époque hellénistique, le monument présente des proportions très allongées, caractéristiques des temples archaïques, ce qui laisse supposer qu'il est construit sur le plan d'un temple plus ancien. Au-delà (Sud-Est) se trouvent les vestiges du Sénat hellénistique, transformé en bains à l'époque romaine, et d'un long portique.

A environ 200m du musée, le gymnase s'étendait sur deux terrasses retenues par de puissants murs de soutènement. La partie la plus ancienne, sur la terrasse inférieure, date de la période hellénistique. On remarquera surtout contre le mur de soutènement de la terrasse supérieure, de part et d'autre d'un escalier, deux fontaines aux bassins partiellement conservés. L'une d'elles possède encore ses deux colonnes de façade surmontées d'une architrave. La partie supérieure du gymnase fut construite au IIIe s. après J.-C. Elle était reliée au gymnase hellénistique par trois escaliers.

Du côté oriental de l'acropole de la Sikyon antique, un théâtre a été construit au IVe siècle av. J.-C. près de l'agora antique de la ville. Il est considéré comme un des théâtres les plus impressionnants de cette taille avec un diamètre de 20m pour l'orchestre et de 125m pour la cavea. Cette dernière, est séparée en deux par un ambulatoire (diazoma) et en 15 parties triangulaires par 16 escaliers rayonnants. Les rangées n'ont pas été définies avec précision car les fouilles de la cavea n'ont pas encore été accomplies. Le long de l'orchestre sont situés les sièges des fonctionnaires. L'ambulatoire supérieur a deux passages voûtés à chaque extrémité, tandis qu'aux entrées (parodoi) il y a des portes semblables à celles du théâtre de l'Asklepieion d'Epidaure. Le bâtiment scénique se compose d'une avant-scène et du décor lui-même divisé en de nombreuses chambres. Lors d'une phase postérieure du bâtiment, l'avant-scène a été remplacée par un pulpitum en dur. Les 'scaenae' étaient des façades décorées de sculptures et d'éléments architecturaux. À part pour les représentations théâtrales, le théâtre était également utilisé pour des réunions politiques. Au milieu de la scène, un escalier donnait accès à un passage souterrain aboutissant au milieu de l'orchestra. Le théâtre est utilisé pour différentes manisfestations culturels.