Perachora

 

Au port de Perachora (20km de Loutraki), au pied d'un phare, nous trouvons le site de l’Heraion comprenant le sanctuaire d'Héra Akraia & Héra Liménia ainsi qu’un portique du port. Le sanctuaire d'Hera a été fondé au début du VIIIe siècle av. J.-C. probablement par les Argives ou les Megariens mais il a rapidement été dirigé par les Corinthiens. Au VIe siècle av. J.-C., le tombeau d'Hera Akraia a été construit à l'emplacement d'un temple absidal géométrique, et 200m plus à l'est, près du port et de la chapelle, se trouve le tombeau d'Hera Limenia dont il ne reste que les fondations du temple. Au centre du temple se trouvait une fosse à sacrifices bordée de blocs de pierre dont trois portaient des inscriptions votives de la fin du VIIIe s. av. J.-C. Ces dédicaces se réfèrent à Héra Leukolénos. Au Ve siècle av. J.-C., une stoa en L a été construite avec un autel et la création d'une agora sur esplanade pentagonale en partie taillée dans le roc, alors qu'un grand réservoir couvert a été construit au IVe siècle av. J.-C. Après la destruction de Corinthe par le Romains en 146 av. J.-C., le sanctuaire a décliné puis a été abandonné. Le sanctuaire a été fouillé de 1930 à 1933. Les découvertes sont exposées au musée archéologique national d'Athènes et au musée archéologique de la Corinthe antique.

Près du parking, on découvrira une vue presque aérienne du sanctuaire et de son petit port, dominé par une chapelle moderne. En descendant vers le site, apparaissent sur la gauche les vestiges d'une grande citerne oblongue aux extrémités en abside, en dessous d'une esplanade rectangulaire qui comprenait deux pièces carrées partiellement bordées de banquettes.

Après la visite, vous serez sans doute tenté par un bain dans la crique qui servait autrefois de port à ce sanctuaire. La route d'accès, traversant des paysages agrestes et bucoliques, achève de faire de cette excursion une très agréable promenade.