Tegea

 

Le village moderne est situé près des ruines du plus fameux sanctuaire de Tégée, le temple d'Athéna Aléa, lieu d'asile renommé (Oreste et le roi de Sparte Pausanias y trouvèrent refuge).

Une partie du théâtre antique, des restes du portique de l'agora antique et deux basiliques paléochrétiennes ont été trouvées lors de premières fouilles sur le site Episkopi à Tegea. Le reste des monuments ont été découverts lors de fouilles plus récentes. Les deux basiliques ont été détruites excepté une partie de la prétendue basilique de Thyrsos avec une mosaïque. Les monuments les plus importants du site sont le théâtre hellénistique, les parties de l'agora antique de Tegea, datée des périodes hellénistique et romaine, la basilique paléochrétienne (Ve-VIe siècle) et des parties du quartier byzantin (Xe-XIIIe siècle). Notons encore dans cette ancienne ville byzantine, le musée archéologique et le sanctuaire d'Athena Alea. Sous sa forme actuelle, le sanctuaire d'Alea Athéna, et particulièrement son temple, est daté de la première moitié du IVe siècle av. J.-C. et a été exécuté par Skopas. Le temple était le plus grand du Péloponnèse après celui de Zeus olympique à Olympia. Sous le temple, des vestiges d'un bâtiment plus ancien ont été trouvés, probablement un autre temple daté de la période archaïque. Les fouilles sur le site ont été réalisées à la fin du XIXe siècle et au XXe. Le monument le plus important du site est le temple d'Alea Athéna et certains de ses bâtiments additionnels.

Le temple archaïque, incendié en 395-394 av. J.-C., fut reconstruit vers 360 av. J.-C. et décoré par le sculpteur Scopas. Il abritait la vieille statue d'Athéna en ivoire, une autre d'Endoios, et la dépouille du sanglier de Calydon, souvenir de l'héroïque chasse d'Atalante et de Méléagre, chasse qui fournit le thème du décor plastique du principal fronton. Du temple et de l'autel, on ne verra plus que les fondations et les assises inférieures. Environ 200m après le temple, un petit musée abrite dans la salle de gauche des fragments architectoniques du temple et quelques originaux des sculptures de Scopas qui ornaient les frontons (notamment une tête d'Héraclès), ainsi que deux beaux torses féminins (une Victoire et peut-être Atalante).