Megalopolis

 

Situé au sud-Ouest de Tripolis (34km), dans le Péloponnèse central, la Mégalopolis antique (« la Grande Ville ») est une place créée vers 371 av. J.-C. par le thébain Epaminondas après sa victoire sur Sparte pour tenir celle-ci en respect. C’est une union de différents hameaux d'Arcadie. A l'époque romaine, la ville diminua et ses habitants se dispersèrent dans la région. Des fouilles ont été réalisées dès la fin du XIXe siècle et l’on voit encore des restes de son énorme enceinte longue de près de 9 km. Epaminondas avait donc vu grand, comme le prouve aussi le théâtre (IVe siècle av. J.-C.), le plus vaste de Grèce, d'une contenance de 20.000 spectateurs. Parmi les vestiges à voir notons le sanctuaire de Zeus Sôter (angle nord-est de l'agora), les traces du stade, des autels, des ruines romaines, les gradins inférieurs de la cavea du théâtre avec l'orchestra et le proskénion ainsi que le Thersilleion (salle de conseil des représentants). Les vestiges de la ville antique sont situés à 1km au nord-ouest de la ville moderne et sont traversés par l'Elisson.

Théâtre : Pour l'atteindre, prendre à gauche juste avant le pont sur l'Elisson. Il offre des proportions grandioses. Au IVe s. av. J.-C., la scène était en bois et démontable. Elle fut construite en pierre à l'époque romaine, avec un mur de proskénion à colonnes rondes. En arrière de la scène s'élevait un portique avancé.

Thersilion : Cet immense bâtiment, digne par sa taille des palais perses, abritait les séances de l'Assemblée fédérale des Dix-Mille. Le Thersilion communiquait avec le portique du théâtre. L'intérieur de ce grand hall, dont le dispositif rappelle celui du Télestérion d'Eleusis, pouvait contenir 6 000 personnes assises ou 10 000 debout et était aménagé comme un odéon. Le toit était supporté par des lignes de piliers formant des rectangles autour d'un carré presque central occupant la place de l'orchestra. Les membres ordinaires de l'Assemblée s'asseyaient sur les gradins circulaires de la salle.

De l'autre côté de l'Elisson s'étendait la cité municipale ou Mégalopolis proprement dite, par opposition à la cité fédérale, ou Orestia, dont on vient d'examiner les ruines principales.

La Cour Municipale était centrée sur l'agora, à gauche de la route de Pyrgos, environ 200m après le pont. Il y avait d'abord le marché aux Parfums (Myropolion), un portique (aujourd'hui coupé par la route) construit vers 250 av. J.-C. par le tyran Aristodémos, puis le sanctuaire de Zeus Soter, bâti sur la berge de la rivière. A l'opposé, à g. d'une ligne de substructions que coupe la route et qui correspond peut-être aux édifices administratifs, il y avait un portique à triple colonnade, long de 156m, dans lequel on reconnaît le portique de Philippe.