Likéo

 

Pausanias mentionne sur la montagne appelée Lykaion la ville de Lykosoura qui serait la ville la plus ancienne au monde. Outre les mythes généalogiques des Arcadiens, les fondateurs des villes arcadiques y trouvent également leurs origines.

Près des pittoresques villages de Likéo et Ano Kariès, sur un petit plateau à 1200 m d'altitude, se trouvait le lieu d'un culte aux sacrifices humains où gisent les vestiges d'un sanctuaire de Pan, d’un autel en partie taillé dans la roche, d'un hippodrome romain, d'un portique et d'un stade (sanctuaire de Zeus Lycaios). C'est là qu'avaient lieu les « Lykaia » (jeux lycéens) en l'honneur de Zeus auxquels participaient des adultes et des enfants. Un peu plus haut se dressait un grand autel où l'on offrait des sacrifices à Zeus. Dans l'antiquité, le site était un important centre sportif et religieux mais l'existence de sacrifices humains ne peut pas être confirmée. Entre autre le temple et les installations sportives ont été en partie fouillés. Les monuments les plus importants du site sont l'autel de Lykaios Zeus et son mur environnant, le stade, l'hippodrome, la tholos, les fontaines, les réservoirs et les quartiers des invités. Belle vue depuis le sommet du mont Lycaios (Lycée, 1421m), actuellement mont Dioforti, où se trouve un autel. C’est un des trois monts où aurait été caché Zeus enfant.

Ano Kariès est enfoui dans les châtaigniers. Du village on peut entreprendre l'ascension du mont Lycée.