Leonidio

 

Entre mer et plaine, au pied du mont Parnon à 92km de Tripolis, Leonidio possède des demeures patriciennes avec des cours et des jardins entourés de hauts murs, des maisons aux fenêtres et lucarnes symétriques, cheminées élégantes, fenêtres peintes et portails ouvragés, aux planchers de bois et plafonds sculptés. On peut visiter une maison forte du XIIe s. (restaurée). Les vieux cafés et les boutiques anciennes ajoutent une touche pittoresque à ce village qui semble d'un autre âge. Les ruelles seraient si étroites qu'il n'y a pas de voitures. Cela ne fait pas si longtemps que Leonidio est accessible par une route asphaltée. Leonidio fait face à une vallée très fertile aux allures de grand potager.

Près du village, notons les ruines de l'acropole antique et les vestiges des remparts pélasgiques. Au nord-ouest, niché dans le rocher, se trouve le monastère d'Agios Nikolaos Soritzas et au sud-ouest, sur un rocher rougeâtre vertigineux, le monastère d'Elona. Le samedi Saint à Leonidio, les cloches sonnent gaiement et des pétards éclatent dans les rues pour fêter la Résurrection. On brûle des " judas " sur les parvis des églises. Le dimanche de Pâques, la fête est à son zénith.