Merbaka / Agia Triada

 

Agia Triada est aussi appelée Merbaka, en souvenir du Flamand Guillaume de Merbeke, archevêque de Corinthe à l'époque de la domination franque en Morée (XIIIe s.). Dans cette petite localité perdue se trouve l'une des plus belles églises byzantines de la région : l'église consacrée à la Panagia / Koimesis Theotokos (milieu du XIIe s., remaniée aux XVe et XVIe s.) se trouvant à l'entrée du village, au milieu d'un poétique cimetière. Les murs, faits en partie de blocs de remploi antiques, sont ornés à l'extérieur d'un décor sculpté original.