ARGOLIDA (Péloponnèse)

Type : Préfecture

Superficie : 2.154 km²

Villes, sites, îles : Acronauplia, Agia Anna, Agia Marina, Agia Moni, Agia Triada, Agios Ilias, Agnounda, Alea, Alpis, Archaia Epidavros, Argolis, Argos, Arkadikon, Asine, Aspis, Aspra Chômata, Assini, Barbouna, Bourtzi, Canathos, Chaon, Daskalio, Déiras, Dendra, Didyma, Drepano, Ephira (île), Epidavros (Epidaure), Erasinos, Ermioni, Evia, Franchthy, Galatas, Halieis, Hellenikon, Irion, Kasarmi, Kazarma, Kefalari, Kenchréai, Kilada, Koronida, Kranidion, Kynortion, Larissa, Lerna, Lissa, Lygourio, Merbaka, Methana, Methoni, Midéa, Mili, Miltiade, Mycènes, Nauplion, Nea Epidavros, Nea Kios, Palamidi, Palia Epidavros, Panagitsa, Platanition, Platia, Ponticos, Porto Cheli, Profitis Ilias, Prosymna, Romvi, Tiryns (Tirynthe), Tolo, Vaserka, Vivari, Zara

Rubriques : Histoire

Autres pages : Hôtels, Restaurants

 

Résumé historique : Habitée depuis le 8e millénaire av. J.-C. (comme en témoigne la grotte de Franchthi), dès 1600-1100 av. J.-C., l'Argolide devient, grâce à Mycènes, le centre de la Grèce. Le déclin de la civilisation mycénienne laisse le champ libre aux Doriens qui seront maîtres de la destinée de la région jusqu'à la soumission de la Grèce par les Romains. Apres l'époque byzantine, l'histoire de l'Argolide se confond avec celle des autres provinces du Péloponnèse. Elle tombe aux mains des Francs, avant de passer entre celles des Turcs en 1460, à l'exception de Nauplie gardée par les Vénitiens jusqu'en 1540 et ensuite asservie à son tour par les Turcs. De 1828 a 1834, Nauplie sera la capitale du nouvel État grec, avant d'être supplantée par Athènes.

 

Notons encore l'île de Koronida au Nord de la vallée d'Argolide et sud de Tolo, l'île d'Ephira au Sud d'Irion, l'île de Platia au SO de Tolo et les îles Romvi et Daskalio au Sud de Tolo.

 

 

Légende : Retrouvez ici la signification des pictos (pop up).

En rouge : Tous les lieux que j'ai visités.

En bleu : Tous les autres lieux dont vous trouverez des infos sur ce site.