Grande Lavra (Mont Athos)

 

La Grande Lavra (Megisti Lavra, idiorythmique) est le plus ancien monastère du mont Athos. C'est peut-être le plus beau des monastères de l'Athos. Il fut construit en 963 par Saint Athanase l'Athonite alors que la presqu'île était déjà habitée depuis fort longtemps par des ermites et des ascètes. Saint Athanase bénéficia du concours matériel et moral de ses amis les empereurs Nicéphore Phokas et Jean Tzimiskès. Pendant les dix siècles de son existence, le monastère a toujours tenu la première place des monastères du Mont Athos, en partie en raison de sa richesse, en partie en raison des héritages qui y sont stockés (manuscrits, documents historiques, chysobulls, icônes portatives etc.). Il a l'ampleur d'un gros bourg fortifié avec sa triple porte, ses ruelles et ses places. Le katholikon dont saint Athanase entreprend la construction en 963, a une forme particulière, en croix grecque inscrite, ses proportions ramassées et ses lourdes voûtes s'expliquant par les dimensions de la coupole (6,25m de diamètre). Les choeurs latéraux ne furent ajoutés que vers 1002. Il servit de modèle entre autres pour les catholicons d'Iviron et de Vatopaidi. Ses fresques furent exécutées en 1535 par le peintre Théophane et sont considérées comme le chef-d'oeuvre de sa maturité. La chapelle Saint-Nicolas flanque le narthex intérieur (liti) et fut ornée en 1560 de fresques de Grangos Katelanos, contemporain et probablement élève des grands peintres crétois, mais dont le style diffère assez nettement. L'autre chapelle flanquant la liti, dédiée aux Quarante Martyrs, abrite le tombeau de saint Athanase l'Athonite. Le katholikon occupe le centre du monastère. Dans les quatre bas-côtés entourant le monastère sont situés les cellules de moines, les appartements pour invités, des chapelles et d'autres cellules. Le réfectoire possède des fresques de peintres crétois (XVIe siècle) et des icônes remarquables. On trouve également, dans la cour, les chapelles de saint Michel de Synada (1560) et de la Vierge dite Kourouzelissa (1713) abritant l'icône du même nom, et la sacristie. Cette dernière expose des objets précieux en grand nombre (tissus brodés d'or, ouvrages en argent), quelques-uns d'époque byzantine : l'évangile dit de Phokas (XIe siècle), l'icône en mosaïque de Jean le Théologien (XIIIe siècle), le disque de Thomas Preljubovic (XIIIe siècle), entre autres. De nombreuses icônes sont exposées dans des vitrines dans le katholikon. A l'entrée principale du catholicon se trouve la phiale, vasque destinée à recevoir l'eau bénite (la plus grande du mont Athos). La bibliothèque est également très riche, avec ses 5 000 volumes et plus de 2 000 manuscrits, en particulier des évangéliaires des XIe et XIIe s.

Les hameaux de Kerassia, Morfono, Provatas, Agios Vassilios, Mikri Agia Anna, Katounakia et Karoulia dépendent de ce monastère, ainsi que les skites de Agia Anna, Kafsokalivia et Prodromos. La fête du monastère a lieu le jour de la Dormition du bienheureux Athanase, le 5 juillet.

Depuis la Grande Lavra, l'ascension du mont Athos est possible moyennant une marche d'environ 24 km. Du sommet (alt. 2033 m), couronné par la chapelle de la Métarnorphossis, magnifique panorama.

Après 1h30 de marche depuis la Grande Lavra, on atteint la skite roumaine de Prodromou, fondée par des moines, des princes et le métropolite de Moldavie. On contourne ensuite l'extrémité de l'Athos en passant par divers lieux de retraite de pieux anachorètes comme la skite de Kavsokalyvia, à 1h du précédent, l’ermitage d'Agios Vassilios, 30 mn plus loin, l’ermitage de Katounakia, encore à 30 mn et situé non loin des ermitages des Portes, accrochés à flanc de falaise au-dessus de la mer dont la plupart sont difficilement accessibles.

De l'ermitage de Katounakia, le chemin mène après 30 mn à la skite d'Agia Anna, lieu de retraite ascétique dont l'église possède des peintures de 1757 et où l'on conserve, dans une châsse d'argent, le pied gauche de sainte Anne. On passe ensuite par la Néa Skiti ("Nouvelle Skite ") à la belle icône portable de l'Annonciation en bois sculpté.