Accès au Mont Athos

 

Les conditions d'accès fixées par l'empereur Constantin le Monomaque (1060) sont encore en partie valables aujourd'hui : L'accès aux femmes et aux jeunes gens de moins de 21 ans, non accompagnés de leur père, à moins qu'ils ne soient des étudiants en théologie ou ne fassent partie d'un groupe d'étudiants accompagnés d'un professeur ou de toute autre personne responsable, est refusé. Pour les autres, une tenue correcte est de rigueur. Pour les étrangers, une autorisation individuelle ou collective est indispensable pour visiter le mont Athos. Dans le premier cas, l'intéressé doit demander une lettre spéciale de recommandation aux autorités consulaires ou diplomatiques de son pays. Cette lettre lui permettra d'obtenir un laissez-passer délivré par le Ministère des Affaires Etrangères, Direction des Eglises ou par le Ministère de la Grèce du Nord. Ce laissez-passer permet de séjourner au mont Athos pendant une semaine et de visiter librement les monastères et leurs bibliothèques. Les ecclésiastiques étrangers de tout dogme doivent demander une autorisation du Patriarcat Oecuménique et être munis d'une lettre de leurs autorités supérieures, les autorisant à visiter le mont Athos. Il est interdit de filmer et de se servir d'un magnétophone. Par contre il est permis de prendre des photographies, à condition de n'utiliser ni trépied, ni flash.