Servia

 

Avant d'arriver à Servia (nom indiquant une origine serbe, entre Larissa et Thessalonique), la route traverse d'étranges masses de terres blanches et d'étroits défilés taillés dans le roc. Servia elle-même est curieusement située entre deux énormes aiguilles rocheuses. Les remparts de la ville haute ont une forme polygonale imposée par la morphologie du terrain. L'acropole en occupe la partie supérieure. Il ne reste que très peu de traces des fortifications de la ville basse où nous trouvons la basilique byzantine d’Agios Dimitrios (église épiscopale), l’église du Prodromou (Saint Jean-Baptiste, XIVe) et l’église d’Agioi Theodoroi. L’église épiscopale est une église à 3 nefs avec narthex fondée au XIe siècle ayant subi d’importantes modifications au XIIe ou début XIIIe siècle et au XIVe siècle. Il ne reste que très peu de traces des anciennes fresques. L’église à nef unique d’Agioi Theodoroi, de l’époque byzantine, est le katholikon d'un monastère (XIe) décorés de fresques de 1512. L’église à nef unique d’Agioi Anargyri (extérieur de la place forte) est couverte en charpente et décorée de fresques de 1510. L’église d’Agios Georgios, localisée dans une grotte à l'Est de l'acropole, est décorée de fresques du XIVe siècle. Enfin, près du village, la grotte des Saints Théodores est décorée de fresques du XIIIe.Avant d'arriver à Servia (nom indiquant une origine serbe, entre Larissa et Thessalonique), la route traverse d'étranges masses de terres blanches et d'étroits défilés taillés dans le roc. Servia elle-même est curieusement située entre deux énormes aiguilles rocheuses. Les remparts de la ville haute ont une forme polygonale imposée par la morphologie du terrain. L'acropole en occupe la partie supérieure. Il ne reste que très peu de traces des fortifications de la ville basse où nous trouvons la basilique byzantine d’Agios Dimitrios (église épiscopale), l’église du Prodromou (Saint Jean-Baptiste, XIVe) et l’église d’Agioi Theodoroi. L’église épiscopale est une église à 3 nefs avec narthex fondée au XIe siècle ayant subi d’importantes modifications au XIIe ou début XIIIe siècle et au XIVe siècle. Il ne reste que très peu de traces des anciennes fresques. L’église à nef unique d’Agioi Theodoroi, de l’époque byzantine, est le katholikon d'un monastère (XIe) décorés de fresques de 1512. L’église à nef unique d’Agioi Anargyri (extérieur de la place forte) est couverte en charpente et décorée de fresques de 1510. L’église d’Agios Georgios, localisée dans une grotte à l'Est de l'acropole, est décorée de fresques du XIVe siècle. Enfin, près du village, la grotte des Saints Théodores est décorée de fresques du XIIIe.