Kozani

 

Le centre urbain de Kozani, occupant l'emplacement d'un site antique dont il ne reste rien, ne retient guère l'attention des visiteurs. La ville compte cependant quelques belles maisons balkaniques des XVIIIe et XIXe s. Elle était alors une cité prospère et ses marchands entretenaient des rapports commerciaux avec les capitales d'Europe Centrale où s'étaient installés des expatriés kozanites. Parmi les maisons du XVIIIe siècle à la décoration en bois sculpté et peinte, notons les maisons Vourkas-Katsikas (12 rue Armenouli), Vamvakas (12 rue Tranda) et Gr. Vourkas (10 rue Dimogérontias).

La bibliothèque municipale a été fondée en 1668 et abrite plus de 100.000 volumes dont des éditions rares. C’est la seconde de Grèce après celle d'Athènes.

Comme église notons l'église de Koimesis (Dormition de la Vierge) et l'église d’Agios Nikolaos fondé en 1664 et rénovée en 1721. Ses trois nefs sont décorées de fresques de 1730. Son clocher à 6 étages construit en 1855 est le symbole de la ville. A Kozani nous pouvons aussi visiter le musée archéologique logé dans un édifice néoclassique, le musée d'histoire et d'Art Populaire (ethnographique), du folklore et d'histoire naturelle également dans un bâtiment néoclassique. Le village dispose d'un aéroport civil.