Sindos

 

Le cimetière archaïque de Sindos a été fouillé entre 1980 et 1982. Il est situé à plus ou moins 22km à l'ouest de Thessaloniki, dans une zone militaire dans la région du village moderne de Sindos. Au total 121 tombeaux ont été fouillés, creusé dans la terre à la base d'une colline. Les tombes étaient la plupart du temps des tombeaux à ciste (garnies de pierres) ou des puits, et certains contenaient des sarcophages en pierre. Elles contenaient toutes de riches offrandes : bijoux, vases, boucliers, casques... Les enterrements d'hommes étaient accompagnés d'armes et les femmes de bijoux. Quatre tombeaux contenaient des masques couvrant le visage des morts, trois étaient faits de feuille d'or et un en feuille d'argent. Les riches offrandes du cimetière indiquent que la ville de Sindos s'est épanouie lors du dernier trimestre du VIe siècle et le début du Ve siècle av. J.-C. (période archaïque). Les tombeaux de la période classique n'ont pas rapporté de telles offrandes. La ville était située au nord du cimetière, sur une basse colline connue sous le nom de tumulus (monticule) de Nea Anchialos où se trouvait un établissement habité de l'époque néolithique. Il a été identifié avec l'emplacement de la Chalastra antique mentionné par des sources littéraires antiques.