Platamonas

 

Le château de Platamonas est une ville-forteresse de la période byzantine (Xe siècle) situé au sud-est du mont Olympos, sur une position stratégique commandant le passage entre la Macédoine et la Thessalie et le sud de la Grèce. Les fouilles conduites en 1995 ont mis à jour les traces d'une fortification hellénistique datée du IVe siècle av. J.-C., confirmant que le site du château est celui de la ville antique d'Herakleion, « première ville de Macédoine » après la vallée de Tempe selon une source littéraire antique datée de 360 av. J.-C. L'occupation continua jusqu'au IVe siècle après J.-C. Le mur byzantin a été reconstruit après 1204 et au XIVe siècle. À la fin du XIVe siècle la forteresse a été capturée par les Turcs et a de nouveau été reconstruite. Lors de la seconde guerre mondiale (1941) elle a été bombardée par l'armée allemande. La première fouille débuta en 1973 et plusieurs bâtiments ont été localisés :

Une église byzantine du Xe-XIe siècle, avec des phases architecturales successives datées respectivement des XIVe, XVIe-XVIIe et XIXe siècles. Elle est entourée d'un cimetière daté des XIVe-XVIIe siècles.

Des maisons du XIXe siècle.

Une petite église du XVIIIe siècle.

Une petite réserve de la période hellénistique (IIe siècle av. J.-C.).

Une partie du mur hellénistique de fortification.

Le donjon (acropyrgion) et la porte avec deux phases architecturales datées du XIVe siècle, endommagés lors du bombardement de la seconde guerre mondiale, ont été reconstitués comme les murs de l'acropole et la maçonnerie du mur nord de fortification.

L'unique entrée de la forteresse est double et protégé par deux tours. Il semble qu'elle a subi plusieurs phases de restauration et de réparation à différentes époques.

La petite maison du XVIIIe-XIXe siècle fixée au mur nord.

Décoration en pierre constituée de 48 fragments et utilisée dans la maçonnerie de mur d’une des églises, abritant également le fragment d'un sarcophage, retrouvé renversé et utilisé comme dalle dans le plancher pavé. La décoration de soulagement date lui du Xe ou le XIe siècle.

Les vases (XVIe siècle) trouvé dans le cimetière du côté est et sud de l'église. Ils étaient placés près de la tête des défunts. La cruche appartient au type d'Iznik et la tasse, utilisée comme couvercle, est le produit d'un atelier grec.