Stanos

 

Stanos est le troisième village le plus peuplé de la municipalité d’Arnaia, situé à 8km d’Arnaia à une altitude de 515m. Il possède un club culturel actif. Une fête a lieu le 1er Septembre en mémoire du martyr Chaidos . Pour le nom du village, il existe plusieurs versions, comme le nom d'un général d'Alexandre le Grand, ou d’un métal, ou de l’adjectif latin Stanus-a-um signifiant celui qui retient l'eau. Une autre version se réfère aux parcs à bestiaux que chaque habitant possédait autrefois. Les résidents ont participé à la révolution de 1821 dont Giovanis Kostas et Christos Economou. L'église de la Panagia (Vierge Marie) a été construite il y a environs deux siècles et était au début plus petite. La construction avec ses épais murs de pierre dans un but de résistance permet que l’intérieur reste chaud en hiver et frais en été. L'église de Saint-Chaidos a été construite par des étudiants suite à la réalisation de leur rêve. L'église abrite des cours de catéchèse pour tous les âges, de peinture et de peinture religieuse, de sculpture sur bois, de musique byzantine mais également des événements religieux et culturels (conférences, festivals, représentations théâtrales, etc). Saint Chaido est un martyr né et ayant vécu à Stanos sous l'occupation ottomane. L'église en l'honneur du Saint est récente. Sa mémoire est célébrée chaque année le 1er Septembre avec des vêpres la veille et une célébration et une procession le jour même. La traditionnelle « kourbani » s’y tient et de la nourriture est gratuitement offerte à tout le monde. Parallèlement, l'Association culturelle organise durant environ une semaine divers événements avec des orchestres traditionnels locaux, des groupes célèbres de chanteurs, des représentations théâtrales et des projections de films.

Gourounochara : Traditionnellement, la plupart des familles élèvent un porc abattu le deuxième jour de Noël et autour duquel se rassemblent parents et amis afin de le cuire et s'amuser. Avec sa viande différents plats sont préparés. Ces dernières années cette coutume tend à se perdre mais une association locale a relancé cette tradition sur la place du village. Pendant l'événement se tiennent des danses traditionnelles du club local et jouent des orchestres traditionnels. La nourriture et le vin sont abondants et gratuits. Cette fête est connue des autres villages et le taux de participation est assez grand.

Lundi Pur : Chaque année, tout le village se rassemble ce jour-là au « Dimanche du tsiair », une colline à la périphérie du village pour un concours de cerf-volant qui doit être fait à la main, beau et volant haut pendant un certain temps. Le gagnant reçoit de l'argent. Durant la compétition, de délicieux plats sont offerts avec du raki local.