Nikiti

 

Fondé en 1300 à 98km de Thessalonique et 36km de Polygyros, le village est situé à proximité du site de l'ancienne Galipsos, ayant joué un rôle important dans les événements de la guerre du Péloponnèse. Une grande partie de la région appartenaient autrefois à des monastères du mont Athos (Megisti Lavra, Xiropotamou, Xenofontos). Le centre traditionnel de la ville, avec ses maisons en pierre construites à partir de 1830 (beaucoup d'entre elles sont maintenant rénovées), ses rues étroites, sa vieille école (XIXe siècle), sa petite place avec une fontaine, un platane, une petite taverne, un café et un couple de maisons d'hôtes est typique d’après 1830. Les cheminées des maisons sont particulièrement intéressantes. Nous pouvons aussi y voir les tours d'Ormylia et de Psalida, le musée du folklore Elia Beach ainsi que des églises à l'architecture caractéristique. Situé au centre du village, l'église d'Agios Nikitas (1867) est un des bâtiments anciens les plus importants restant dans le village. De l'église du cimetière (XVIe siècle), la nef centrale et les fresques sont conservées. Agios Sophronios est une basilique paléochrétienne. Un marché a lieu le vendredi dans le village et une fête traditionnelle le 26 ou 27 juillet (Agia Paraskevi / Panteleimonas). Notons aussi les trois jours de fête traditionnelle pour marquer le jour de la fête de Nikitas Megalomartyras le 15 Septembre. L'un des événements annuels les plus importants de la région est la traversée à la nage de la baie de Toroni, le dernier dimanche de Juillet.

La large plage de sable en face du village, on y trouve des restaurants, tavernes, bars et autres installations pour sports nautiques. Elle est réputée pour être la plus longue plage de Grèce (32 km) et dévoile une série de mini-baies pittoresques offrant des eaux bleu clair et du sable doré.

Située à 3km au sud de Nikiti, la petite église de Saint-Georges a été construite sur le site d’une basilique paléochrétienne à 3 ailes de Saint-Georges du Ve siècle, détruite au VIe siècle (mosaïques toujours visible). A proximité de l'église se trouve deux tombes voûtées souterraines datant des premiers temps du christianisme.

Environ 20km au sud de Nikiti, la chapelle de l'Apôtre Paul a été construite à la fin du XIXe siècle sur le site d'une ancienne église et abrite belle fontaine monumentale intérieure bien conservé datant de 1713. Selon la tradition, lors de son passage, Agios Pavlos (l’Apôtre Paul) avait soif. Il frappa la roche et depuis l'eau en sortit sans cesse.