Nea Phokea

 

Le village balnéaire avec la tour byzantine bien préservé d’Agios Pavlos (Saint Paul, XIVe siècle) dominant la plage idyllique de sable, le port de pêcheur pittoresque, la charmante église de la dépendance du monastère (XVII-XIXe), de belles plages et sa mer limpide attire des touristes de tous les âges. Fondé en 1922 par les réfugiés d'Asie Mineure, il est situé à 77km de Thessalonique et 44km de Polygyros. Malgré que ce soit un nouveau village, il bénéficie d'une longue histoire, la région étant habitée depuis les temps anciens. Dans les temps historiques prospéraient deux villes : Sani, colonie d’Érétriens construite sur la côte ouest et Skithai construit dans la baie de Toronaios. Au XIVe siècle il y avait de nombreuses dépendances du Mont Athos. En 1407, Jean le Paléologue a accordé la région du village au monastère de Saint-Paul du Mont Athos. Il semble qu’ensuite (toujours en 1407) fut construite la tour byzantine encore debout aujourd'hui. Elle fait 50 mètres carrés et 17 mètres de haut et servit de siège à Emmanuel Papas, chef de la révolution de 1821. A voir également : Un couloir souterrain long de 20m se terminant par une chambre rectangulaire. Dans le coin du couloir, un petit bassin recueille l'eau bénite de St Paul. Notons l’impresionnante fête religieuse des Apôtres Pierre et Paul les 29 et 30 Juin. La célébration se tient dans la chapelle de Saint-Paul située à l'entrée du village. Le 14 Juillet, une fête commémore dans le village l'arrivée des premiers réfugiés d'Asie Mineure.

Essentiellement sculptée dans la zone rocheuse du village à la tombe macédonienne où, selon la tradition, l’apôtre Paul s’est réfugié pour échapper à ses poursuivants. Le village est bien équipé en infrastructure touristique. Dans les environs de la Tour se tiennent tout au long de l'été des événements culturels incorporés dans le Festival de Kassandra.