Gomati

 

Ce village ayant gardé son caractère traditionnel est caché dans un ravin au pied du Mont Athouli au milieu d’une riche végétation à 20 km de Megali Panagia, 41km de Polygyros et 102km de Thessalonique. Selon l'archéologue Julia Vokotopoulou, la ville antique Assira était localisée dans la région. Selon des sources écrites, Gomati ou « le pays de Gomato » était une partie du Mont Athos jusqu'au IXe siècle (monastère de la Panagia (Vierge Marie) de Gomati). Selon une source, Gormatos, un général de l'Empire byzantin, avait dans sa juridiction la région de l'île de Lemnos où un village nommé Gomatou (et plus tard Gomati) existait. Nombreux de ses habitants ont fui Limnos en raison de raids de pirates. Certains d'entre eux sont partis vers le nord de Halkidiki dans une zone boisé à l'abri des pirates où ils construisirent Gomati. Depuis l'époque byzantine, les principaux produits agricoles des habitants sont les céréales, l'huile, le vin, le miel et le raki. Depuis l'époque de domination ottomane, la plupart des hommes a travaillé dans les mines de Sidirokafsia-Mademochoria. La plus grande célébration-fête de Gomati, se déroule dans l’église principale de l'Assomption de la Theotokos le 15 Août.

Les vestiges de l’ancienne Gomati se trouvent à 4 km de la ville actuelle et était protégée par trois tours nommées Orfanou, Kounoupi et Develikisa. Le village existait à côté du monastère de Theotokos de Gomatou avant 942. Selon une étude, le monastère était à l'époque byzantine tardive un des plus importants du Thème de Thessalonique et en 1400, il est devenu une dépendance du monastère de Megistis Lavras. Seules les ruines de la tour d’Orfanos sont conservées de nos jours. L’église de Saint-Athanase l'Athonite y a été construite. Suite à sa destruction par le tremblement de terre 1932, le village a alors été déplacé à sa localisation actuelle.

A environ 2 km de la tour byzantine, vous verrez sur la route le pont à double arche de Saint-Georges et à côté un chemin pavé menant à une grotte. Sur le chemin de la vieille Gomati, depuis la chapelle de St George, une randonnée jusqu'au sentier longeant la rivière, après environ une demi-heure de sentier pavé de pierre, mène à la grotte dans laquelle St George a été sanctifié.