Galatista

 

Situé à 40km de Thessalonique et 23km de Polygyros, le référencement de Galatista remonte à la fin du IXe siècle. Après l'occupation ottomane vers 1500, le village est devenu la propriété de Ishak Pasa. On pense que l'ancienne colonie d’Anthemous était située dans la région sous Galatista. Anthemous était une ville ayant gouverné sur la région environnante qui portait le même nom. Elle a été accordée par les Perses à la Macédoine. Le roi Amintas a ensuite présenté la ville comme cadeau pour le tyran Hippias, fils de Pisistrate, qui a refusé l'offre. L'art de la peinture d'icônes a prospéré à Galatista dans le courant du XIXe siècle. Aujourd'hui, Galatista est un village pittoresque typique d’après 1830 avec ses ruelles étroites, de vieilles maisons et de belles églises. Galatista a le plus grand nombre d'églises de tous les villages de Halkidiki : Saint George (1813), Panagia (1835), Saint Demetrios (1830), Saint Jean Baptiste (1835), Saint Paraskevi (1835) et Saint Nicolas (1842). La tour byzantine est située dans le centre du village a probablement été construite au XIVe siècle comme les deux moulins à eau qui lui font face. Notons le marché du mercredi et la fête traditionnelle les 26 et 27 juillet (Agia Paraskevi / Panteleimonas).

10km à l'est de Galatista, sur la route nationale Polygyros-Thessalonique, nous avons le magnifique monastère de "Anastasia Farmakolytria", fondé en 888 par l'impératrice Théophano (épouse de Léon VI le Sage).