Ammouliani

 

D’une superficie de 4,5km2, c'est la seule île habitée (descendants de réfugiés d'Asie Mineure, spécifiquement des îles de Propontida (Gallimi, Pasalimani, Skoupia)) de Halkidiki, reliée en 10 minutes depuis Tripiti par de fréquents ferries. Ces refugiés en provenance de régions voisines de Constantinople ont apporté avec eux leur culture, leurs us et coutumes. Ayant une connaissance de la mer, ils étaient pêcheurs et ont excellés durant une petite période de temps.

Ressemblant à un paradis, cette île est un mélange idyllique de basses collines, de sable fin et doré, d’une mer turquoise, de végétation et de roches géantes. Jusqu'en 1925 Ammouliani était une dépendance du monastère Vatopediou du mont Athos et deux ou trois moines y vivaient afin d’administrer les biens du monastère. Ces moines recevaient l’aide de 20 travailleurs de la région avoisinante, occupés dans l'agriculture, le pâturage et la récolte des oliviers. On y trouve de magnifiques plages avec des baies pittoresques, des hôtels, des chambres et studios à louer, des sites de camping, des tavernes pittoresques servant du poisson frais, des cafés, des bars, des boîtes de nuit, des supermarchés, etc. L’île est devenue l'une des destinations touristiques les plus prisées du nord de la Grèce.

La majestueuse église de Saint-Nicolas est la plus ancienne église de l'île Ammouliani et a été construit sur la place centrale de l'île en 1860/1865. Les icônes du Christ et de Saint-Nicolas, ainsi que les icônes byzantines d'Asie Mineure sont dignes d’être vues.

L'ancien chantier naval ou "Arsanas" est un jalon important d’Ammouliani. C’est un exemple typique de l'architecture distinctive du Mont Athos où les moines ont abrité leurs bateaux lorsque le temps ne leur permettait pas de naviguer en toute sécurité.

Notons aussi le bâtiment de l'ancienne école (la plus ancienne école de Halkidiki) datant de 1871.

Les plus belles plages de l'île sont Alikes, Megali Ammos, Ai Giorges, Karagatsi, Faka, Tsaska et Nisakia.