Découvrir les îles Ioniennes (Ionia Nissia)

 

Superficie : 2.307 km²

Capitale régionale : Kerkyra

 

Les départements sont Kefalonia (Céphalonie) (904 km²), Kerkyra (Corfou) (641 km²), Lefkada (Leucade) (356 km²) et Zakynthos (Zante) (406 km²) et Kythira (Cythère).

 

La région se caractérise par des rochers blancs dominant la mer turquoise. Ses premiers habitants remontent à l'âge de la pierre et son apogée débute à l'époque mycénienne. Au VIIIe siècle av. J.-C., Kerkyra est envahie par les Corinthiens puis Lefkada au VIIe. Kerkyra devient puissante et s'allia à Athènes, motif de la guerre du Péloponnèse entre Athènes et Sparte en 431 av. J.-C.

En 146 av. J.-C., les Ioniennes tombent sous domination romaine puis byzantine. L’invasion vénitienne commence en 1386 pour 400 ans. Elle se termine en 1797 après l'hégémonie de Napoléon et la prise de possession des îles par les Français. En 1799 notons l’attaque de la flotte turco-russe puis en 1800 la signature de la formation de la Cité Ionienne, première indépendance des îles. Mais après 7 ans on note le retour des Français.

En 1815, nous avons un traité reconnaissant l'indépendance (république) des Îles Ioniennes sous protectorat anglais mais ce sera une nouvelle domination. Au dépit des Anglais, les Ioniennes donneront une aide non négligeable lors du soulèvement de la Grèce contre l'envahisseur turc.

En 1828, nous avons le premier gouverneur grec sous domination anglaise. En 1864, la région est rattachée à la Grèce. En 1953, un terrible tremblement de terre détruisit 3 des 7 îles (Zakynthos, Kefalonia et Itaque).

 

Grands points de l’histoire des Ioniennes :

VIIIe siècle av. J.-C. : colonisation des Péloponnésiens et des Eubéens

431-404 av. J.-C. : implication dans la guerre du Péloponnèse entre Athènes et Sparte

197 av. J.-C. : occupation romaine

1204-1797 : domination vénitienne

1800-1807 : république de l'Heptanèse

1807-1814 : occupation française

1814-1864 : protectorat anglais

1864 : union avec la Grèce