Zakynthos (Zante)

 

(c) www.grecomania.net

 

Chef-lieu et port principal de l’île, elle a fortement été touchée par le séisme de 1953 avec la destruction d’édifices publics et d’églises de grande valeur architecturale mais elle a su conserver sa beauté. Voici les choses intéressantes à voir dans la ville de Zakynthos :

L’église d’Agios Dionysos (1708, rénovée en 1764), saint patron de l'île, avec son clocher imposant ayant résisté au dernier tremblement de terre. Elle est située sur la Strata Marina, large avenue du bord de mer. Sa nef abrite la relique du saint.

Agios Nikolaos Molou ( XVIIe) se trouve tout près de la mer. Agios Dionysos y fit autrefois l'office. Construite lors de l'occupation vénitienne, elle a été restaurée après avoir été détruite par le séisme.

Les églises avec fresques de Kyria ton Angélon (Notre-Dame des Anges, XVIIe), Fanéroméni (XVIIe) et Pikridiotissa.

Les charmants portiques dont le plus typique est la "rouga".

Le musée d'art byzantin et post-byzantin.

Le musée de Dionysios Solomos et Zakynthiens remarquables.

La banque nationale qui a résisté au dernier tremblement de terre.

Notons encore les maisons à l’architecture typique.

 

La forteresse vénitienne est située à l'emplacement où des sources écrites localisent le mur de l'acropole antique (Psophidas). Les puissants tremblements de terre qui ont fréquemment frappé l'île ont détruit les fortifications tellement souvent qu'elles ont constamment dû être reconstruites. La construction des murs et du système défensif qui sont préservés date de 1646. Le travail a été effectué par des ingénieurs vénitiens et des constructeurs locaux, avec grand soin et des matériaux solides. C'est à cette même époque qu'a été construite la principale route pavée menant à la côte. Un important programme de conservation et de restauration ainsi que l'alimentation en eau et les canalisations, ont été effectués en 1812 sous le commandement anglais de l'île. D'autres travaux de consolidation eurent lieux en 1970-1971. Lors de fouilles qui débutèrent en 1984, de nombreuses églises datant du Xie au XVIIIe siècles ont été découvertes comme d'autres bâtiments, un système sophistiqué pour recueillir l'eau de pluie et un système de drainage. Les vestiges archéologiques datant de la préhistoire aux périodes post-byzantines donne au site une importance spéciale. Les monuments trouvés lors de fouilles récentes sont datées de la période byzantine à la période d'occupation anglaise. Parmi les vestiges notons l’église byzantine Agia Sotera ou Pantocrator ou « Domo » ou San Salvatore (XIIe siècle), la basilique à trois ailes Agios Frangiskos (Saint François) (XIVe siècle), la basilique à nef unique Agia Varvara (Sainte Barbara), l’église Agios Ioannis Prodromos (Saint Jean-Baptist) (Xve siècle), l’église de la Hyperayia Theotokos (Vierge) Laourentaina, l’église Agios Ioannis Theologos (Saint Jean) (Xve siècle), les prisons vénitiennes, la poudrerie vénitienne et les casernes anglaises.

 

Sur la place Solomou se trouve l’église Agios Nikolaos tou Molou (XVIIe siècle) (***), de style renaissance mais au clocher byzantin, et le buste d'Ugo Foscolo (poète) sur le socle duquel on peut lire les vers de la 2ème strophe de l'hymne à la liberté. La place est encadrée de bâtiments aux fenêtres cintrées, arcades et colonnes dont un musée, l’hôtel de ville et la bibliothèque.

 

La place Agios Marcos est liée aux luttes d'indépendance. On y trouve l’église catholique Agios Marcos et un musée.