Lefkada

 

Le village de pêcheurs de Lefkada est la capitale et port principal de l'île aux maisons en bois polychrome typiques couvertes de toitures de tuile. Situé sur le site d'une cité préhistorique, on y trouve des tombes circulaires. Le parc Bosquetto est agrémenté de bustes de personnalités de l'île. Le fort Agia Mavra (Sainte Maure, 1300) a été construit par le Sicilien Jean Orsini (à proximité du canal sur l’îlot de la lagune). Il a été réaménagé et agrandi par les Vénitiens et les Turcs. Comme églises notons Agios Spiridon (fin XVIIe), Agios Nikolaos (1687), Christ Pantocrator (dans le cimetière où se trouve la tombe du poète Aristotélis Valaoritis, 1684), Agios Minas (1707), Agioi Anargyri, Isodia tis Theotokou (Présentation de la Vierge), Agios Dimitrios et Agios Ioannis (Saint Jean d'Anjou construite au XVIe siècle par d'Anjou). On peut aussi y voir la collection archéologique, le musée d’art populaire (reconstitution de la maison insulaire populaire traditionnelle), la collection d'icônes post-byzantines, musée (privé) des phonographes et objets anciens ainsi que la bibliothèque municipale. La ville a été reconstruite à la suite du séisme de 1953. Heureusement de nombreuses églises parmi les plus belles de l'île résistèrent.

 

En dehors de la ville, notons le monastère Theotokou Odigitria (vers 1450), le plus ancien de l'île avec son église à nef unique et un toit en charpente, ainsi que l’église Aï Iannis o Antzousis où selon la tradition saint Paul annonça le Christianisme.

 

6km au SE de la ville se trouvent les ruines de l’ancienne Leucade, une des plus vastes cités de Grèce, avec le théâtre et les murs.