Méga Spileo

 

 

Au VIIIe s., une bergère de sang impérial nommée Euphrosyne découvrit dans une caverne une image de la Vierge à qui l'on attribua aussitôt une vertu miraculeuse. Un monastère, consacré à l'Assomption, fut édifié sur les lieux de la découverte. Par suite de legs et de donations, grâce aussi au travail des moines qui défrichèrent de nombreuses terres, la congrégation acheta d'immenses propriétés en Achaïe et en Elide. Le célèbre monastère de Méga Spileo est accessible par la route via le village de Trapéza ou par un sentier qui part de Zahlorou. On ne peut manquer d'être frappé de stupeur devant la majesté des lieux et la vue extraordinaire qu'offre cet édifice érigé à 1.000m d'altitude. Aucun monument ne mérite mieux son nom que le monastère de Mégaspiléon signifiant la Grande Grotte. Dans l'anfractuosité d'un haut rocher se dresse un immense bâtiment blanc de 8 étages, semblable à une forteresse: le légendaire monastère. Fondé en l’an 362, il est depuis lors resté solidement ancré dans le corps de la Grèce. L'architecture ultra-moderne du couvent vous surprendra (il s'agit d'une reconstruction après l’incendie de 1935). Son église moyen-âgeuse (XVIIe s.) bâti au fond de la grotte contraste avec le monastère et possède de très belles fresques malheureusement un peu délavées par le temps, un sol en mosaïque et une porte en bronze sculpté (cuivre repoussé) sur laquelle est représentée la Vierge, des archanges et un gisant coupé en deux lors de l'ouverture des portes. Le monastère abrite un musée. Les moines, figures insolites, avec leurs cheveux longs, leur barbe fournie et leur longue robe, rappellent qu'en ces lieux règne l'ascétisme, mode de vie bien éloigné de celui de notre monde occidental. Dans la grotte, l'église de la Panagia Chryssospiliotissa offre l'inimitable aspect des sanctuaires orthodoxes avec ses ex-voto et ses reliques, notamment la fameuse icône trouvée par Euphrosyne. Cette oeuvre malhabile (VIIIe s. ou IXe s.) représente la Vierge et l'Enfant Jésus. La tradition en attribue l'exécution à l'évangéliste saint Luc. La grotte inférieure renferme d'énormes tonneaux (les plus gros, vieux de près de 200 ans, peuvent contenir environ 20 000 litres de vin), et abrite le réfectoire, la boulangerie, le dédale des cellules ouvertes sous les galeries de la façade et la bibliothèque, aujourd'hui bien appauvrie.

 

Avis du webmaster : * : Etonnant monastère accroché à sa grotte. Fermé lors de mon passage.